Nation

samedi 15 dcembre 2018

Production halieutique : Béjaïa et Boumerdès remplissent les filets

PUBLIE LE : 08-10-2011 | 0:00

Plus de 52 tonnes de poissons bleus, essentiellement de la sardine, ont été débarquées jeudi sur les quais du port de pêche de Béjaïa, à l’issue de l’unique sortie matinale des professionnels en mer, selon la direction de wilaya des ressources halieutiques, qui table sur une prise analogue à l’occasion des sorties prévues dans le courant de l’après-midi.

"C’est une production, certes exceptionnelle, mais qui consolide une tendance bien vue depuis quelques jours, caractérisée par des prises quotidiennes de plus de 2 000 casiers de 25 kg chacun en moyenne", a indiqué le responsable du secteur, M. Nadir Adouane, qui se réjouit de l’effet d’une telle production sur les prix du poisson bleu en général, et celui de la sardine en particulier. "Depuis plus d’une semaine, le prix de la sardine est à moins de 80 DA le kg ", a-t-il relevé, notant que "ce prix écrasé n’affecte pas les revenus des pêcheurs, qui arrivent à dégager des marges du fait de l’abondance de la production et des économies d’échelles qui y sont réalisées". Il a été pêché, depuis le début de l'année, plus de 2 700 tonnes de poissons, toutes espèces confondues, contre une production de 2 000 tonnes en 2010", a-t-il observé, prévoyant, à cet égard, une "excellente" saison de pêche. Son optimisme est étayé par l’état de la météo qui va permettre des sorties "denses" et "fréquentes", mais aussi par l’entrée en production d’une ferme aquacole depuis juillet dernier, à l’ouest de Béjaïa, et qui a déjà donné des résultats significatifs, a-t-il souligné. Cette soudaine abondance de la ressource halieutique n’a pas encore livré son secret, mais elle se justifie par de simples hypothèses d’école. L'explication la plus courante tient au fait de l’influence des changements climatiques sur la période de repro- duction du poisson, visiblement en décalage sur la période régulière, située entre les mois de juin et août, a-t-on souligné.
A Boumerdès, une prise record de poissons, estimée à plus de 7 000 tonnes, a été réalisée durant les mois d’août et septembre écoulés, dans la wilaya de Boumerdès, apprend-on de la direction de la pêche et des ressources halieutiques. "La capture de poissons a enregistré une hausse de l’ordre de 250 % durant ces deux derniers mois comparativement à la même période de l’année 2010, où elle n’avait pas dépassé les 1 500 tonnes et au premier semestre 2011, siège d’une prise de seulement         2 900 tonnes", a-t-on précisé de même source. La plus importante quantité de cette prise est représentée par le poisson bleu, la sardine en l’occurrence, dont la wilaya de Boumerdès détient la première place en matière de capture à l’échelle nationale, est-il ajouté. Si les indices de pêche sont maintenus à ce niveau, les captures de poissons, à Boumerdès, pourraient aisément dépasser, cette année, le seuil de 10 000 tonnes, contre une prise de près de 6 500 t en 2010, prévoit-on à la direction de la Pêche de la wilaya. L’impact de cette performance ne s’est pas fait attendre sur les étals des poissonniers de la région, où les prix ont chuté de 400 DA le kg dans un passé récent, vers une fourchette variant entre 80 et 100 DA, voire même 50 DA le kg au niveau des ports de Zemmouri et Dellys, a-t-on constaté. Les courants marins propices à la survenue d’importants bans de poissons, enregistrés cette saison sur les côtes nationales, expliquent en grande partie cette hausse de la capture à Boumerdès, selon le responsable du secteur qui signale plus de 15 000 sorties en mer réalisées par les pêcheurs locaux depuis le début de l’année.

Artciles Connexes