Culture

samedi 15 dcembre 2018

Parution : «Tlemcen, capitale musulmane. Le siècle d’or du Maghreb central » de Fatima Zohra Bouzina-Oufriha

PUBLIE LE : 14-05-2011 | 17:27

Dans le cadre de la manifestation «Tlemcen capitale de la culture islamique 2011 » qui se déroule actuellement, les éditions Dalimen viennent de nous faire parvenir un essai fort documenté et riche en indications historiques, un regard de recherche qui plonge le lecteur dans la civilisation miroitante de la ville de Tlemcen à l’époque où elle était considérée comme capitale économique incontournable qui vivait son âge d’or en tant que khalifat musulman.
L’ouvrage qui fourmille de références sur l’histoire auréolée autrefois de prestiges  nous donne à lire un pan du passé du Maghreb où Tlemcen a brillé dans ses époques Berbère Zénète, Arabe, Ottomane et Musulmane comme capitale de ce qui était alors le Maghreb central et protectrice des différents états successifs qui l’on vu naître  dans un contexte de permanence et de continuité depuis sa fondation qui remontrait à la tribu des Beni Ifrène.
Son rôle était prédominant dans l’évolution historique de l’occident musulman « Petite merveille de la nature et du soin de ses différents souverains, elle suscita durant un certain moment un engouement mérité de la part d’auteurs français, après avoir eu les honneurs de nombreux chroniqueurs arabes», écrit l’auteur dans sa préface à l’ouvrage.
L’essai très prolifique en matière d’informations nous brosse tout au long des chapitres qui le composent le tableau exhaustif d’une ville florissante au double plan économique et historique en raison de sa proximité avec la rive nord.
Dans un contexte de richesses spirituelles et savantes, la ville se caractérisait par sa diversification et son dynamisme avec ses activités manufacturières puisqu’elle approvisionnait amplement le marché interne et se livrait même à l’exportation. C’est essentiellement le grand commerce caravanier de l’or qui était un facteur déterminant dans l’essor économique de la région dont le commerce s’imbriquait à celui transméditerranéen des pays de l’Europe. L’apogée de ce siècle d’or atteindra son summum au XIe et XIIe siècles avec les empires almoravide et almohade qui ont permis l’éclosion de grands esprits comme la brillante civilisation d’El Andalous qui pénétra le Maghreb et donna naissance  à la civilisation hispano-mauresque «Nous nous sommes attachés dans ce travail à en suivre le développement au Maghreb central qui émerge en tant qu’Etat distinct et dont la capitale Tlemcen connaît alors une destinée prodigieuse grâce à l’action de l’homme : Yaghmoracen Ibn Zeiyan, emir de la tribu zénète des Beni Abd Abdelwad, qui sut l’élever à ce rang et à certains de ses successeurs qui continuèrent et approfondirent le legs ancestral » commente l’auteur dans sa conclusion . Originaire de Tlemcen cette dernière est licenciée en sciences économiques, en sociologie et en histoire, cet essai est son premier ouvrage et contribution à l’écriture de l’Histoire.
Lynda Graba

Artciles Connexes