Economie

vendredi 22 mars 2019

Forum de partenariat Algérie-France : Dynamiser les relations économiques bilatérales

PUBLIE LE : 18-04-2011 | 19:28

Organisé par le bureau UBIFRANCE d’Alger  en étroite collaboration avec les ministères de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’Investissement(MIPMEPI), du Commerce et celui des Affaires étrangères, ce forum est destiné essentiellement aux PME disposant des capacités à établir une relation de partenariat avec les professionnels français de divers secteurs d’activités. L’objectif de ce Forum s’inscrit dans le cadre de la volonté des deux pays à dynamiser les relations économiques par le biais de partenariats interentreprises de type gagnant-gagnant comme d’ailleurs, souligné lors de la récente visite en Algérie de M. Jean-Pierre Raffarin, ex-Premier ministre, sénateur chargé du suivi de la coopération économique entre l’Algérie et la France. Aussi, l’événement qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat officiel vise le rapprochement des intérêts économiques et commerciaux des entreprises des deux rives de la Méditerranée. Organisé avec la contribution  de partenaires algériens à savoir, la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), Algex, l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), le Conseil national consultatif de la petite et moyenne entreprise (CNCPME), de l’ABEF, ainsi que les Bourses régionales de la sous-traitance et du partenariat, et des organisations patronales, le forum offre la possibilité de rencontrer des spécialistes de l’investissement, du financement, de la logistique, des juristes, transporteurs, banquiers. Par ailleurs, les porteurs de projets pourront rencontrer un large panel de professionnels actifs dans des secteurs complémentaires.  Ainsi, les journées des 30 et 31 mai constituent pour les entreprises algériennes et françaises, une occasion de promouvoir leurs relations de partenariat et aller vers une coopération plus accrue et diversifiée. La France demeure le 1er fournisseur de l’Algérie avec  plus de 6 milliards de dollars et son 4e client avec plus de 4,5 milliards de dollars, selon les chiffres des douanes algériennes pour l’année 2010.

 

Artciles Connexes