vendredi 21 septembre 2018 23:40:19

Sétif : Hommage et fidélité

PUBLIE LE : 24-02-2013 | 20:26

A Sétif, la célébration du 57e  anniversaire de la création de l’UGTA qui coïncide avec la date du 24 février 1956 et celle du 47e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures intervenue le 24 février 1971, à été marquée par un vibrant hommage à l’Armée nationale populaire, aux services de sécurité ainsi qu’aux martyrs de la glorieuse Révolution de Novembre et ceux du devoir national. Le secrétaire de wilaya de l’UGTA intervenant dans ce contexte n’a pas manqué de rendre hommage au martyr du devoir national, Lahmar Mohamed Amine qui a sacrifié sa vie à Tiguentourine. A l’issue d’une cérémonie qui s’est tenue dans la grande salle de la cité universitaire, le secrétaire de wilaya de l’UGTA s’adressant à de nombreux responsables, parmi lesquels le wali de Sétif, le président d’APW, les autorités locales ainsi que de nombreux cadres syndicaux et travailleurs, n’a pas manqué de souligner l’importance que revêt un tel événement dans la vie de l’Algérie. Il saisira cette occasion pour procéder à une large rétrospective sur le parcours de l’UGTA qui, dira-t-il, a donné un souffle nouveau à la glorieuse Révolution de Novembre et a constamment été une grande école du nationalisme, consacrant à cet effet un vibrant hommage à Aïssat Idir et au chahid Lahmar Mohamed-Amine tombé alors qu’il faisait face aux hordes terroristes et toutes ces forces du mal qui n’ont pas fini de cibler l’Algérie.
Autant de sacrifices qui ont valu à l’UGTA de perdre 463 syndicalistes à leur tête Abdelhak Benhamouda, soulignant par ailleurs que le 24 février 1971 relèvera toujours d’une décision historique avant de réitérer l’adhésion de cette organisation syndicale à la politique prônée par le Président de la République, établissant ainsi la nécessité de préserver le produit national et de veiller à sa valorisation.
Pour sa part, le wali a abordé les valeurs du travail et les efforts qui restent à consentir dans l’optique de l’après-pétrole, sachant dira-t-il : « Nous vivons une crise morale. »
F. Z.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions