jeudi 18 dcembre 2014 05:10:20

À peine plébiscité à la tête de l’Assemblée populaire de wilaya d’Alger, Karim Bennour affiche son ambition de redonner à la capitale son lustre d’antan, terni ces dernières années, précisant toutefois que cela nécessite la conjugaison des efforts de tous les acteurs concernés. Le P/APW d’Alger, d’obédience FLN, assure à cet effet qu’il allait travailler d’une façon collégiale et estime que «l’implication» de tous les élus dans ce vaste chantier est la condition sine qua non pour faire avancer les choses dans le bon sens. «Je suis disposé à écouter tout le monde et à laisser les commissions faire leur travail pour aboutir à des propositions novatrices qui convergent vers le développement de la capitale.
L’association des élus dans la prise des décisions est indispensable», a expliqué Karim Bennour devant un groupe de journalistes, à l’issue d’une session de l’APW consacrée à la désignation des vice-présidents de l’Assemblée et de l’installation des différentes commissions. Citant ses priorités immédiates, il évoque le logement, l’emploi, l’insertion des jeunes, ou encore l’hygiène et la propreté. Ce qui est loin d’être une sinécure. «Le plus important est que tous le monde doive être au service de la capitale et de ses citoyens», a poursuivi le P/APW qui annonce, à cette occasion, un grand et ambitieux projet dit «intégré» pour la capitale qui sera lancé d’ici peu, sans toutefois donner plus de détails.
«Ce qui est certain, c’est qu’il prend en considération les préoccupations des Algérois», s’est-il contenté de dire, citant à ce sujet l’urgence de doter Alger d’infrastructures de loisirs, ou encore d’inculquer la culture de la lecture et du livre chez les citoyens.                   
Interrogé, sur un autre registre, quant à une éventuelle candidature aux sénatoriales, prévues à la fin de cette année, Karim Bennour révèle qu’il n’a pas l’intention de présenter sa candidature, et ce, a-t-il argué, par «correction» envers ses pairs qui l’ont intronisé président de l’Assemblée populaire de wilaya. «Ils ont mis leur confiance en moi, avec 55 voix sur 55.
Il serait à mon sens inélégant de ma part si je laissais tomber l’Assemblée au bout de quelques semaines pour rejoindre une autre institution», a encore indiqué le président de l’Assemblée populaire de wilaya d’Alger, qui ne voit pas d’un si mauvais œil les alliances qui se sont nouées au sein de son APW. «J’ai apprécié, par exemple, le rapprochement entre notre parti et le FFS, de même que le RND. Je peux vous dire qu’il y a énormément de compétence dans la composante de notre APW», s’est-il réjoui.
À majorité FLN (29 sièges), contre 14 pour le RND et 12 pour le FFS, l’APW d’Alger a vu, hier, l’élection de six vice-présidents, dont 4 sont issus du Front de libération nationale et un pour le Front des forces socialistes et un autre pour le Rassemblement national démocratique.  
En outre, il a été procédé à l’installation de 12 commissions relevant de tous les secteurs d’activité (santé, emploi, environnement, solidarité, agriculture… ), soit trois de plus que lors du mandat précédent. «Nous avons jugé utile d’ajouter trois nouvelles commissions liées à l’économie et à l’investissement, l’hygiène et l’environnement, et enfin l’insertion des jeunes et l’ emploi», a également indiqué Karim Bennour qui confie que désormais, ces commission sont permanentes, ce qui permettra, selon lui, de valoriser les compétences et de faire sortir des idées novatrices.
SAM    
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions