mardi 12 novembre 2019 13:24:20

Les participants au 12e Congrès mondial de la Prévention routière internationale (PRI) qui se tient à Marrakech sous le thème «Mobilité et sécurité en milieu urbain : Que peut-on faire pour les améliorer simultanément ?» ont souligné hier que la sécurité routière en milieu urbain dépendait des choix à opérer en matière de politiques d’organisation de l’espace, d’urbanisme, de gestion des déplacements et du trafic. Les intervenants ont relevé lors d’une plénière tenue sous le thème «Transport, nouvelles technologies et aménagements urbains», que la planification et l’aménagement urbain pouvaient réduire de façon remarquable le nombre d’accidents et, par conséquent, limiter les dégâts matériels et humains. Ils ont insisté sur l’importance de prendre en compte l’impact des accidents potentiels lors de l’élaboration des documents réglementaires, la localisation des espaces de flux des usagers vulnérables (écoles, services publics, centres sportifs) et la conception des extensions urbaines en fonction de divers modes de transport. Les intervenants ont également appelé à envisager la sécurité routière sous forme d’une gestion intégrée en impliquant la coordination des différents secteurs, dont la construction et l’entretien des routes, les politiques de transport, l’aménagement urbain, l’information et l’éducation des usagers et la politique de santé publique. Lors de la première journée (jeudi), les participants avaient appelé dans les deux séances plénières placées sous les thématiques «gestion du trafic en milieu urbain» et «mobilité des usagers vulnérables» à la mise en place d’un arsenal juridique et à l’élaboration de stratégies cohérentes et claires en matière de prévention routière.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions