mardi 17 septembre 2019 01:39:30

Quatre groupements et trois groupes internationaux présélectionnés.

Quatre groupements et trois groupes internationaux viennent d’être présélectionnés par la Société algérienne de production de l’électricité (SDE), filiale du groupe Sonelgaz, aux fins de réaliser son programme d’installation, d’une capacité totale d’énergie renouvelable de 300 MW à 2015 et 2 000 MW à 2021. Il s’agit des groupements Sener‑Ansaldo Energfia, Alstom Power Systems‑Bright Source, Abeinsa-Bengoa Solar, MW Group Engineering‑Suntrough Energy et des groupes Cobra et Kraftanlagen, a précisé la SDE dimanche dernier.
Selon la même source, le programme de développement de cette capacité d’énergie renouvelable est financé en partie par la Banque mondiale.
Sonelgaz, faut-il le rappeler, aspire à produire 40 % d’électricité à partir des énergies alternatives en 2030, selon son PDG.             «Nous croyons fermement que la croissance et le développement de notre pays ne peuvent être envisagés sans un investissement massif dans le renouvelable, notamment le solaire. L’Algérie a l’ambition de devenir un acteur majeur», a‑t‑il également déclaré à ce sujet.
Tracé pour une durée étalée sur 19 ans (2011-2030), le programme national de développement des énergies renouvelables ambitionne, en effet, de produire à terme 40% de la consommation nationale d’électricité à partir des filières solaire et éolien.  
Ce programme qui prévoit l’installation d’une puissance de près de 22 000 MW, avec 12 000 MW destinés à la demande nationale et 10 000 MW à l’exportation, sera mené sur trois étapes. La première - l’actuelle - -étalée de 2011 à 2013, sera entièrement consacrée à la réalisation de projets pilotes. Objectif : tester les technologies disponibles avant le début du déploiement du programme durant la période 2014-2015. Le déploiement à grande échelle aura lieu, quant à lui, à partir de 2016.
En accompagnement de ce programme national de développement des énergies renouvelables qui porte sur la réalisation d’une soixantaine de centrales solaires photovoltaïques et solaires thermiques, de fermes éoliennes et de centrales hybrides, Sonelgaz œuvre à développer une industrie nationale du solaire photovoltaïque avec la construction d’une usine de fabrication de modules photovoltaïques et d’un complexe de fabrication de silicium.  
Il est à signaler, par ailleurs, que pas moins de trois compagnies américaines ont récemment exprimé leur intérêt pour le marché algérien des énergies renouvelables.
Selon le président du Conseil d’affaires algéro-américain, ces compagnies ont entamé les discussions avec leurs homologues algériens, publics et privés.
M. Ismail Chikhoune, qui a fait part de son souhait d’accroître la participation des compagnies américaines au programme de développement des énergies renouvelables lancé par les pouvoirs publics algériens, soulignera d’autre part que les secteurs de l’industrie pharmaceutique, de la construction et de l’hydraulique pourraient également consolider les relations de partenariat économique algéro-américaines.
Il convient de rappeler dans ce sillage que sur les 125 compagnies américaines présentes en Algérie, 80 opèrent dans les secteurs des hydrocarbures et des services.
Soraya G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions