Nouveaux partis politiques : Quatre formations devront changer leurs appellations


PUBLIE LE : 13-03-2012 | 19:31

Après le Front de la concorde nationale (FCN), c’est le Rassemblement pour la concorde nationale qui est sommé par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales de changer d’appellation. En tout, la direction des libertés générales et des affaires juridiques du département de  M. Ould Kablia a enregistré quatre nouvelles formations aux appellations presque similaires, partageant le même slogan de «la concorde nationale».  Ainsi, après le responsable du Front de la concorde nationale, M. Mahfoud Adoul,  invité à changer l’appellation du parti en raison de parfaites ressemblances avec d’autres formations politiques qui sont en lice pour les prochaines législatives, c’est autour de         M. Abdellah Koka, président du Rassemblement pour la concorde nationale, saisi pour le même motif.
Alors que la première formation a intégré, en date du 23 février dernier, un nouveau dossier d’agrément sous l’appellation de Parti de la victoire nationale (PVN), la seconde a opté, elle,  pour le Courant démocratique libre (CDL). L’annonce a été faite par le président du parti qui, dans un communique publié avant-hier, explique que la ressemblance de l’ancienne appellation de son parti avec d’autres formations a empêché l’obtention de l’autorisation de la tenue du congrès constitutif, malgré le fait que le dossier était complet et admis.
Le président du CDL qui estime avoir satisfait à la dernière exigence, sollicite les services du ministère de l’Intérieur pour accélérer la procédure afin de permettre à son parti de se lancer dans les préparatifs de sa campagne et d’être au rendez-vous électoral.
Hamida B.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com