samedi 17 novembre 2018 23:28:29

Le procès de 23 accusés, dont 8 en fuite, impliqués dans deux attentats terroristes perpétrés le 20 août 2008 à Bouira au moyen de deux véhicules piégés, ayant fait 11 morts et 31 blessés, s'est ouvert hier au tribunal criminel d'Alger. S'agissant du premier attentat, survenu à 6h00, il avait eu lieu près du secteur militaire, dont la façade extérieure avait été soufflée par l'explosion. Quatre militaires avaient été blessés dans cet attentat. Le second attentat, qui s'était produit devant un hôtel, à un intervalle d'environ un quart d'heure du premier, avait provoqué la mort de 11 personnes et blessé 27 autres, toutes des civiles. Les victimes étaient en majorité des travailleurs d'une entreprise en charge de la réalisation du barrage Koudiet-Acerdoun. Les accusés de ces deux attentats qui ont été perpétrés à la veille d'un autre attentat à la bombe commis contre l'Ecole de la gendarmerie des Issers, doivent répondre notamment des chefs d'inculpation d'"adhésion et de constitution de groupe terroriste armé dans le but de jeter l'effroi au sein de la population et commettre des attentats".
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions