vendredi 25 juillet 2014 19:21:17


Le secrétaire général de la Fédération des travailleurs  retraités à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), M. Smail Alaouchiche  a affirmé, hier, à Alger, que les augmentations des pensions et allocations de retraite estimées à 30% ont été versées courant janvier. Dans une déclaration à l'APS en marge de la cérémonie de recueillement à la mémoire de Abdelhak Benhamouda, M. Alaouchiche a indiqué que ces augmentations "ont été puisées du Trésor et non de la Caisse nationale des retraites (CNR)". Ces augmentations interviennent en application de la décision prise par le Président de la République lors du dernier Conseil des ministres. Le Conseil d'administration de la CNR examinera à l'occasion de sa réunion  prévue en février ou mars, la réévaluation du budget de la caisse, a précisé le syndicaliste rappelant que la fédération revendiquait une revalorisation du budget de la CNR à hauteur de 15% au lieu des 10% appliqués l'année dernière. Les récentes augmentations "sont à même d'améliorer les conditions de vie de près de 2,4 millions de retraités au niveau national", a-t-il ajouté. De son côté, le secrétaire national chargé des relations publiques à  la Centrale syndicale, M. Ahmed Guettiche a affirmé que "la source de ces augmentations sera définie par la loi de finances complémentaire 2012, d'autant qu'elle se chargera de la revalorisation des pensions de retraite". Le Conseil des ministre a décidé de revaloriser les pensions de retraites des salariés et non-salariés à travers un relèvement à 15.000 DA de  toutes les pensions et allocations de retraites inférieures à ce montant, à partir du 1er janvier 2012 pour faire bénéficier les retraités d'une amélioration de leur pouvoir d'achat. Ainsi, une augmentation variant par paliers de 28% à 24% a été décidée  pour les pensions et allocations de retraite dont le montant est supérieur à  15.000 DA et inférieur à 30.000 DA. Une augmentation variant par paliers de 22% à 20% a été accordée pour  les pensions et allocations de retraite dont le montant est supérieur à 30.000 et inférieur à 40.000 DA, et une augmentation de 15% pour celles dont le montant est égal ou supérieur à 40.000 DA. Financées par le budget de l'Etat avec un impact annuel de plus de 63 milliards de dinars, ces mesures profitent à près de 2.400.000 retraités salariés et  non-salariés à compter du 1er janvier 2012.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions