samedi 28 mars 2020 19:46:21

L'équipe nationale algérienne de football s'est imposée devant son homologue de la République Centrafricaine sur le score de 2-0 (mi-temps: 2-0) en match comptant pour la 6e et dernière journée du Groupe D, des éliminatoires de la CAN-2012 disputé dimanche au stade du 5 juillet (Alger).
Il s'agit du deuxième succès des Verts dans ces éliminatiores, après celui face au Maroc à Annaba (1-0), pour le compte de la 3e journée, mais sans pour autant leur servir à grand chose dans la course à la qualification à la CAN, car étant déja éliminés avant même cette dernière journée.
La sélection algérienne, plus que jamais déterminée à terminer les qualifications sur une bonne note, va cueillir son adversaire du jour à froid. Dès la 2e minute du jeu, Yebda trouve les filets, au prix d'une reprise de tête, à la suite d'un corner bien éxecuté par Kadir.
Les visiteurs, pourtant condamnés à gagner pour espérer se qualifier, ont trouvé toutes les peines du monde à porter le danger dans le camp algérien.
Des difficultés qui trouvent leur explication dans la bonne organisation des Algériens sur le terrain qui jouaient en bloc.
D'ailleurs, les poulains d'Halilhodzic vont concrétiser leur domination par un deuxième but à la 29e minute, à la suite d'une action bien amorcée sur le côté droit, et qui sera conclue par un centre en retrait de Matmour, qui trouvera Kadir à l'affût.
Auréolés par ces deux réalisations, les coéquipiers du capitaine Bougherra ont baissé de rythme en début de la deuxième période, même s'ils ont continué à créer le danger, comme en témoignent les deux nettes occasions de scorer, ratées par Matmour (61e) et Kadir (83e), en se présentant seuls face au gardien adverse. Le score en restera toutefois là jusqu'au sifflet final de l'arbitre
sénégalais Osmane Fall.
En somme, le succès réalisé par les "Verts" devrait marquer le début du renouveau de la sélection algérienne, comme envisagé par le technicien bosnien.
La deuxième sortie du nouvel entraîneur national devrait également lui servir dans le processus de reconstruction du ''Club Algérie'', même si l'adversaire du jour n'a pas été brillant, du moins comparativement à sa prestation lors du match aller à Bangui.
L'animation offensive, qui constituait jusque là, le maillon faible de la sélection algérienne, a été, cette fois ci, au rendez vous, D'ailleurs, la moisson aurait été meilleure, si les attaquants algériens étaient plus adroits devant les buts adverses.
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions