mercredi 19 septembre 2018 05:16:25

L’Organisation nationale pour la défense de la paix a appelé hier, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, les membres du Parlement  à rouvrir le dossier de la loi criminalisant le colonialisme de nouveau, et à l’approuver majoritairement. L’Organisation estime que ce projet de loi, constitue une revendication de tous les Algériens, car il ne concerne pas une génération donnée. « En cas d’entrave à cette volonté commune », poursuit le communiqué, l’Organisation compte « observer des sit-in devant les deux chambres du Parlement, pour empêcher les membres du Parlement d’entrer, et ce, jusqu'à l'obtention de sa revendication  ».  
Le projet de loi criminalisant le colonialisme, dont l’initiateur est le député du FLN, Moussa Abdi, a été signé par 125 députés appartenant à différentes formations politiques représentées à la Chambre basse. Constitué de 20 articles initialement, il exige de la France, notamment, de reconnaître tous les crimes commis en Algérie durant sa présence, de présenter des excuses officielles au peuple algérien et verser des indemnisations financières. Ce projet de loi prévoit aussi la création d’une cour pénale pour juger les criminels de guerre.
Salima Ettouahria
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions