samedi 15 dcembre 2018 15:52:52

Ce sont quelque 3 000 étudiants de l’ancien système universitaire et 500 autres du système LMD (licence, master, doctorat)  qui ont bouclé hier, leur cycle d’études à l’Université d’Alger II (Bouzaréah).
Pour le recteur de l’université d’Alger II, M. Abdelkader Henni, le nouveau système est en train d’entrer dans les mœurs, et les innovations apportées cette année vont permettre à l’université algérienne d’être aux normes universelles actuelles. M. Henni qui s’exprimait lors de la cérémonie de  clôture de l’année universitaire 2010/2011 organisée dans le plus grand amphithéâtre de l’université de Bouzaréah, une cérémonie qui a vu la présence de plusieurs enseignants universitaires, étudiants majors de promotion et leurs familles, a exprimé dans son allocution d’ouverture sa satisfaction quant au résultats obtenus par les étudiants admis au système classique ainsi que celui du classique. « C’est le fruit d’efforts déployés par les étudiants eux-mêmes et par les enseignants», dira-t-il.  Dans ce sens,        M. Abdelkader Henni a mis l’accent sur l’importance du suivi des étudiants au cours de l’année, ainsi que sur l’importance de créer de nouvelles filières universitaires.   
A ce propos, l’orateur a annoncé un nouveau programme de formation, qui contient deux nouveaux masters, à savoir le Master « guide touristique et culturel » et le Master « Métiers du livre - édition et diffusion de l’écrit.» Ce dernier cursus est déjà entamé cette année, selon M. Abdelkader Henni, qui a indiqué par ailleurs, avoir déjà conclu, avec François de Waresquiel, président de l’Asfored, un accord de coopération à Paris, le 8 décembre dernier. Les trois premiers jours de formation à destination des 25 étudiants du Master "Métiers du livre - édition et diffusion de l’écrit" ont ensuite eu lieu à Alger les 14, 15 et 16 décembre 2010.
L’accord de coopération porte, entre autres, sur la formation initiale des étudiants, la formation des formateurs du master, ainsi que sur celle des éditeurs algériens impliqués dans le programme. Il bénéficie du soutien du Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France à Alger. La première formation portait sur le prépresse et le prépresse numérique (préparation des copies, maquette, typographie, photogravure). Une deuxième session est déjà programmée pour début janvier. Elle est intitulée «Presse, papier, impression et façonnage».
 Sur un autre volet, le recteur de l’Université d’Alger n’a pas manqué de mettre en exergue les conventions signées entre l’Université d’Alger II, et celle du Canada, le Maroc, l’Espagne, la Chine et les Etats-Unis. Selon le recteur, cette  initiative permettra à un bon nombre d’étudiants de poursuivre leurs études à l’étranger. Le recteur a annoncé d’autre part, que pas moins de 140 mémoires de magistères, 47  doctorats, 3 doctorats d’Etat ont été programmés pour cette année universitaire. Des mémoires qui devraient être présentés et soutenus au cours des prochains mois.
Wassila Benhamed

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions