lundi 17 dcembre 2018 19:04:50

De notre envoyé spécial : Sid Ahmed Merabet

Sous un soleil de plomb, Daho Ould Kablia et Abdelmalek Sellal ont procédé à la mise en service d’un tronçon de 50 km de la route qui relie Bordj Badji Mokhtar à Timiaouine en attendant les 100 km qui sont en cours de réalisation.

“Il en est de même pour la route qui relie Bordj Badji Mokhtar à Reggane sur une distance de 650 km. Là aussi, les travaux de réhabilitation de plus de 300 km suivent une cadence appréciable et les tronçons sont réceptionnés à fur et à mesure”, explique le ministre de l’Intérieur qui insiste encore une fois sur le programme de développement spécial des villes situées sur les frontières, à l’instar de In-Guezzam et Tinzaouatine, relevant de la wilaya de Tamanrasset, qu’il a visitées dernièrement.
En matière de ressources en eau, la délégation ministérielle s’est enquis des travaux de protection de la ville de Bordj Bou-Arréridj contre les crues des oueds.
“Le projet devrait être livré en décembre 2011”, affirme Abdelmalek Sellal qui a procédé avec Daho Ould Kablia au lancement des travaux de 200 logements de type public-locatif alors que le programme quinquennal 2010-2014 pour la wilaya d’Adrar fait état de la livraison de 2000 logements, toutes formules confondues, notamment le rural.
L’autre bonne nouvelle qui devra réjouir les populations de BBM et Timiaouine a trait à la fin du chantier engagé dans la centrale électrique et lié à l’augmentation de sa puissance, ce qui pourrait mettre fin au calvaire des citoyens qui se plaignent beaucoup des coupures d’électricité, notamment en été.

Un grand acquis pour la région

C’est un grand acquis pour la région car une fois les travaux finis, en mai prochain, cette centrale couvrira 3 fois plus les besoins de Bordj Badji Mokhtar et de Timiaouine et ce, en période où la consommation d’électricité atteint son proxisme”, se félicite le ministre de l’Intérieur qui indiquera que 30.000 foyers dont 8000 foyers, de Timiaouine  seront alimentés à partir de cette centrale en attendant le lancement des travaux d’une autre centrale électrique d’une capacité de 400 KV, prévue au titre du programme quinquennal 2010-2014.
Le secteur de la santé constitue également l’une des priorités des pouvoirs publics dans ces zones éloignées de l’extrême Sud où les populations sont loin d’être nanties.
La couverture sanitaire est à ce propos loin de répondre aux attentes des citoyens de BBM et de Timiaouine  qui ne bénéficient d’aucun médecin spécialiste. L’on estime le taux de couverture à 1 médecin/2320 habitants, 1 dentiste/11.602 habitants et 1 pharmacie/23.204 habitants. Concernant les infrastructures, le taux est d’une polyclinique/11.602 habitants à Bordj Badji Mokhtar qui compte plus de 18.230 habitants, 8 médecins généralistes et 2 chirurgiens dentistes exercent dans la polyclinique de la ville, tandis qu’à Timiaouine, on compte un seul médecin généraliste et un chirurgien dentiste pour une population de 4970 habitants qui attendent la réception d’une salle de soins dont les travaux sont en cours. Pour les grands soins, les patients sont contraints de descendre à BBM (150 km de pistes) qui dispose d’une polyclinique en attendant le “grand “ projet de réalisation d’un hôpital de 60 lits qui est en phase d’étude. Idem pour Timiaouine où le projet d’une maternité rurale est également en phase d’étude.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions