lundi 28 juillet 2014 19:25:45

La nécessité de renforcer le nouvel établissement  hospitalier de Skikda en personnels médical et paramédical a été soulignée par  le directeur de cette infrastructure qui a fait part d’un manque "pénalisant"  en la matière.          
Selon le Dr. Omar Bouarroudj, cet établissement hospitalier de 240 lits  a besoin d’environ 60 paramédicaux dont le manque "engendre une certaine méfiance  des médecins-anesthésistes qui refusent de pratiquer certaines interventions  en l’absence d’un personnel compétent pour assurer les gardes, durant la nuit,  notamment lorsqu’il s’agit de cas délicats".          
Par ailleurs, le Dr. Bouarroudj, affirmant "attendre beaucoup" de la  promotion de juin prochain de l’Ecole paramédicale de Skikda, a estimé que  cet établissement hospitalier fonctionnera correctement dès l’embauche "d’au  moins 200 paramédicaux".          
 Il a rappelé, dans ce contexte, que les infirmiers travaillant actuellement  dans cet hôpital ne sont qu’au nombre de 110, détachés de l’ancien hôpital  de la ville.
 De son côté, le responsable intérimaire de la direction de la Santé  et de la Population (DSP) s’est voulu rassurant en affirmant que ce problème  de sous-effectifs en matière de paramédicaux "devrait trouver rapidement une  solution à la faveur de l’intégration de la promotion devant sortir, en juin,  de l’Ecole paramédicale de Skikda".              
Le même hôpital rencontre également, selon son directeur, "d’autres  problèmes", tels que "l’absence temporaire de statut" qui empêche la création  de postes budgétaires, nuisant ainsi à la stabilité des cadres paramédicaux,  des médecins généralistes et des administrateurs opérant sous contrat.          
Cet établissement, qui a nécessité 750 millions de dinars pour sa réalisation  et 800 millions de dinars pour son équipement est doté de matériels médicaux  de haute technologie.
Il a été réalisé dans l'optique de réduire la pression  exercée sur l'ancien hôpital de la ville de Skikda et de diminuer le nombre  "important" d'évacuation de malades vers d'autres hôpitaux comme les CHU de  Constantine et de Annaba.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions