samedi 15 aot 2020 08:12:09

Franc-parler et décisions immédiates

En visite de travail et d’inspection dans la commune de Aïn El Hammam, le wali de Tizi-Ouzou, M Abdelkader Bouazghi, a été interpelé par des citoyens des villages de cette commune sur la situation déplorable dans laquelle patauge leur commune qui souffre, selon eux, de  la dégradation du cadre de vie et de l’inexistence de projets de développement. Ces citoyens représentant 13 villages de la commune qui attendaient l’arrivée du wali devant le siège de cette commune ont dressé un tableau noir de la situation dans leur commune qui souffre de grave problème de glissement de terrain, de la vétusté des routes, manque d’infrastructures sportives et culturelles ainsi que l’insécurité.
Le wali qui a improvisé une réunion avec ces citoyens au niveau de la salle de cinéma de la ville de Aïn El Hammam a d’abord expliqué ce manque de développement dans cette ville par le problème de glissement de terrain qui a fait qu’il est impossible d’y inscrire  tant que ce problème persiste. Concernant justement ce problème, le wali a indiqué que des études sont lancées pour effectuer dans les plus brefs délais les travaux de confortement et de circonscription de ces glissements. Le règlement définitif de ce problème permettra aux autorités  plusieurs projets d’intérêts publics, a rassuré le wali, promettant au passage le lancement très prochainement des travaux de réalisation de 480 logements, 100 locaux à usage professionnel, la reconstruction de l’école primaire et les immeubles détruits à cause du glissement de terrains qui menace une partie de la ville de l’ex-Michelet. S’agissant de l’insécurité dont se sont longuement plaints les citoyens de cette ville qui ont fait état de la multiplication des agressions contre des personnes et des biens, M Bouazghi s’est engagé à faire de son mieux pour doter la région d’une brigade de gendarmerie.
Le wali a également informé ces citoyens qu’il convoquera incessamment un conseil de l’exécutif pour étudier spécialement les voies et moyens de solutionner tous les problèmes soulevés et faire  redémarrer la machine de développement dans cette ville.  Après avoir écouté les doléances de ces citoyens qui se sont dits fortement soulagés par le franc parler du premier magistrat de la wilaya, ce dernier a poursuivi sa visite de plusieurs chantiers dans les communes d’Aït Yahia, Abi Youssef, Iferhounène et Akbil.
Bel. Adrar

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions