vendredi 14 aot 2020 21:12:40
Le juge d’instruction près le Tribunal de Skikda a ordonné, dimanche, la mise sous mandat de dépôt du directeur central de la Caisse nationale des congés payés et du chômage-intempéries des secteurs du bâtiment, travaux publics et hydrauliques (CACOBATPH) pour des chefs d’accusation liés à des affaires de corruption et de détournement.
 
Il a également ordonné le placement sous contrôle judiciaire de la secrétaire du directeur et de 7 autres individus, a précisé la même source. Le directeur de la CACOBATPH est poursuivi pour détournement de deniers publics, abus de fonction, manipulation frauduleuse des systèmes de traitement automatisé de données, alors que sa secrétaire est accusée de participation au détournement de deniers publics et pour les mêmes chefs d’accusation.
 
Les sept autres individus sont poursuivis pour «recel volontaire d’une partie des revenus obtenus par le détournement de deniers publics et participation au détournement de deniers publics». Le directeur de la CACOBATPH et sa secrétaire accédaient au système de traitement automatisé de données et faisaient des déclarations complémentaires de salaires pour d’indus bénéficiaires et des proches, notamment des commerçants et des artisans, comme étant des employés déclarés auprès de la Caisse. L’ensemble des inculpés sont accusés du détournement de 7.290.000 DA.
 
Le procureur de la République près le Tribunal de Skikda a requis la mise sous mandat de dépôt de tous les inculpés. 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions