vendredi 14 aot 2020 21:00:06
Quatre fonctionnaires, dont un médecin, du Centre hospitalo-universitaire Dr- Benzerdjeb d’Oran ont été suspendus, en attendant leur traduction en conseil de discipline, pour avoir remis par erreur aux familles les dépouilles de deux personnes décédées qui ne sont pas les leurs, a-t-on appris hier auprès de la cellule de communication du CHUO.
Le directeur de permanence, le médecin de permanence au service de médecine légale et deux employés au service de la morgue ont été suspendus à titre conservatoire par l’administration de l’hôpital suite à une erreur dans la remise, samedi dernier, de deux dépouilles à leurs proches, a-t-on précisé.
L’incident est dû à la grande pression que vit cet établissement hospitalier et ses travailleurs suite à la propagation de la pandémie du Covid-19 dans le pays en général et à Oran en particulier, a-t-on souligné.
Une vidéo diffusée samedi dernier sur les réseaux sociaux montre des personnes de la région de Mohammadia (wilaya de Mascara) réclamant la dépouille de leur parent victime du coronavirus qui serait inhumé par une autre famille, tout en déclarant avoir reçu la dépouille d’une femme par erreur.
L’enterrement des personnes victimes du Covid-19 s’effectue suivant un protocole précis défini par le ministère de la Santé, à savoir dans un cercueil hermétiquement fermé.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions