vendredi 14 aot 2020 20:19:04
La Commission de la Fetwa relevant du ministère des Affaires religieuses et des wakfs, a décrété hier que la prière funéraire sur les restes mortuaires des 24 chouhada de la Résistance nationale rapatriés vendredi n’était pas indiquée car ils sont «vivants» auprès de leur Seigneur.
 
«L’ensemble des oulémas malékites, chaféites et hanbalites ont conclu que les chouhada d’une bataille ne peuvent faire l’objet d’une prière funéraire, car en choisissant de mourir sur le sentier d'Allah, Il leur a accordé la vie auprès de Lui», a précisé la Commission dans un communiqué, en réponse à une question sur l’avis religieux au sujet de la prière funéraire sur ces chouhada.
 
Se félicitant du rapatriement des restes mortuaires de ces héros de la résistance, auxquels le colonialisme a nié le droit à l’inhumation sur la terre dont ils étaient épris et pour laquelle ils avaient sacrifié leur vie, la Commission a formé le vœu de voir aboutir le rapatriement d’autres chouhada grâce aux incessants efforts de l’Etat algérien, couronnés par la démarche du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. Enfin, la Commission ministérielle de la Fetwa a appelé à se recueillir et à faire des implorations à la mémoire de ces chouhada plaidant pour «le renouvellement du serment de fidélité aux principes et valeurs pour lesquelles ils se sont sacrifiés, en prenant exemple sur eux dans la préservation de la souveraineté nationale, de l’intégrité territoriale, de la sécurité et de la stabilité du pays, tout en œuvrant pour son progrès et développement». 
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions