mardi 02 juin 2020 07:08:48

Les éléments de la section de recherches de la Gendarmerie nationale de Blida ont arrêté deux individus, dont l'un filmait une vidéo pour un ami propriétaire d'un page sur un réseau social, en proférant des accusations mensongères contre les éléments de la Gendarmerie nationale de Beni Tamou, selon lesquelles ils lui auraient extorqué unesomme de 5.000 DA, a indiqué, mercredi, un communiqué du Ministère de la Défense nationale.

"Le 6 avril 2020, une vidéo relayée via le compte d'un individu sur un réseau social montrait deux (02) individus, dont l'un filmait pour un ami à lui, propriétaire d'une page sur le même réseau, en proférant des accusations mensongères contre les éléments de la Gendarmerie nationale de Beni Tamou selon lesquelles ils lui auraient extorqué une somme de 5.000 DA, une montre et une bague", a précisé la même source.
"Aussitôt localisés par des experts de la Gendarmerie nationale en lutte contre la cybercriminalité, une patrouille composée d'éléments de la section de recherches a été dépêchée pour interpeller les deux (02) individus, en l'occurrence B.B apparaissant sur la vidéo et N.A qui filmait et qui a diffusé la vidéo, tous deux repris de justice résidant dans la
commune de Ouled Yaïch (wilaya de Blida) ", précise la même source.
"L'enquête avec les deux mis en cause a révélé que les allégations proférées dans la vidéo par le premier (B.B) n'étaient que mensonge et calomnie par vengeance des éléments de la Gendarmerie nationale pour leur rigueur dans l'application des mesures préventives décidées par les hautes autorités du pays en vue de préserver la santé publique", ajoute la même source.
Confronté, le nommé (B.B) a expliqué que les faits remontaient au 5 avril 2020 lorsqu'une patrouille de la Gendarmerie nationale de Beni Tamou lui avait retiré les documents de son véhicule (une camionnette) pour transgression des mesures de confinement sanitaire dans la wilaya de Blida, et que le jour suivant, une autre patrouille l'avait contraint à rentrer chez lui alors qu'il était en compagnie de son ami (N.A) devant son domicile. Que par vengeance ils ont fait la vidéo calomnieuse avant de se rétracter face aux enquêteurs, fait savoir le communiqué du MDN Le 07 avril 2020, les deux mis en cause ont été présentés devant le Procureur de la République près le tribunal de Blida qui a ordonné leur
placement en détention provisoire pour insulte et diffamation envers un corps constitué, violation des décisions émanant des Pouvoirs publics et diffusion aux fins de propagande de publication pouvant porter atteinte à l'intérêt national.

APS

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions