vendredi 28 fvrier 2020 10:40:01
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a apporté mercredi des précisions concernant une vidéo publiée ce jour sur le site web d'une chaine de télévision montrant un policier blessé à la main. 
 
La DGSN a indiqué dans son communiqué «suite à la publication le 12 février 2020 d'une vidéo sur le site web d'une chaîne de télévision montrant un agent de police blessé au niveau de la main, la direction générale de la Sûreté nationale précise que les faits remontent à la journée du vendredi 07/02/2020 aux alentours de 21h30, lorsque une personne a guetté l'agent de police en question en dehors de ses heures du travail suite à une altercation qui a eu lieu entre eux la matinée et a agressé le policier avec un objet tranchant». 
 
La victime en voulant se défendre a été grièvement blessée à la main droite, amputée par la suite, poursuit la même source. «La victime a été évacuée aux urgences de l'Hôpital Ahmed-Medegheri à Ain Temouchent pour recevoir les premiers soins avant d'être transférée au CHU d'Oran sous l'assistance d'un staff médical et d'une psychologue relevant des services de santé de la Sûreté nationale», a ajouté le communiqué de la DGSN, relevant que «l'examen médical effectué au CHU par le médecin traitant a révélé l'impossibilité de greffer la main». Suite à quoi, un proche du policier blessé a décidé de le transférer vers une clinique à Ain Temouchent pour tenter de lui greffer la main. Quarante-huit heures après l'intervention chirurgicale, celle-ci a échoué et le médecin traitant au niveau de la clinique a procédé à l'amputation de la main du concerné.
A ce propos, la DGSN a affirmé que ses services médicaux au niveau local, régional et central avaient pris en charge l'agent de police, tout en lui assurant un accompagnement psychologique ainsi qu'à ses parents, et ce dans le cadre des œuvres médicales et sociales dont bénéficient les affiliés de la Sûreté nationale et leurs parents.
 
Les services de santé relevant de la Sûreté nationale suivent de près l'état de santé physique et psychologique de l'agent jusqu'à son rétablissement, tout en lui garantissant ainsi qu'à sa famille, l'accompagnement nécessaire pour pouvoir surmonter cette pénible épreuve, a conclu le communiqué. 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions