mardi 28 janvier 2020 09:48:34

Le coordonnateur de l'Autorité nationale indépendante des élections, Kazi-Tani Abdelkader a indiqué, dans une déclaration à l'APS, que la participation des ressortissants algériens établis à Bordeaux, Marseille, Nice, Toulouse

et Montpellier peut être considérée comme un "flux régulier et permanent", même si ce n'est pas le "rush habituel" pour des considérations liées notamment "aux tentatives des opposants à la tenue de l'élection et lagrève des transports qui a paralysé la France ces jours-ci".

Toutefois, il a expliqué que "tout a été mis en œuvre" pour permettre aux 145.000 ressortissants d’accomplir leur devoir à travers les 52 bureaux de vote dans 29 départements, mobilisés dans toute la zone sud, dont les bureaux délocalisés".L'opération de délocaliser des bureaux vise principalement à se rapprocher de l'électeur" afin de lui épargner la pénibilité du déplacement parfois "couteux" également, et ce, pendant trois jours.

Pour le reste de la durée du scrutin, les bureaux seront regroupés par mesure de sécurité et mais aussi pour "la transparence" du dépouillement.

Rédaction Web

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions