mardi 28 janvier 2020 09:39:51

L’opération de vote pour les élections présidentielles du 12 décembre a débuté lundi matin au niveau d’un bureau itinérant couvrant les zones rurales et éparses de la daira frontalière de

Béni-Ounif (110 km au Nord de Bechar), a-t-on appris auprès de la délégation de wilaya de l’autorité nationale indépendante des élections

(ANIE)."Les 2.456 électrices et électeurs inscrits sur les listes électorales de ce bureau itinérant sont localisés dans les localités rurales et éparses de Rosf-Ettayba, Fendi, Oued-Lakhdar et Oued-Namous", a affirmé M.Abdallah Fassi, coordinateur de cette instance."Ces électeurs pourront choisir grâce à ce bureau itinérant qui sillonnera des centaines de kilomètres à travers les zones précitées, parmi les cinq candidatsen lice pour ces élections et ce dans de bonnes conditions", a-t-il souligné en précisant que "l’ANIE suit de près, avec les représentants des candidats, le déroulement pratique de ce vote". Les élections présidentielles du 12 décembre débuteront aussi 24 heures réglementaires avant la date du scrutin présidentiel a travers huit (8) bureaux similaires au niveau des zones rurales et éparses de la commune de Bechar (Zousfana) et de la wilaya déléguée de Béni-Abbès.Il s'agit de Timoudi,Béni-Abbes, Zghamra, Hjira, Bouhdid, Boukhlouf, Ksar El-Ma, Hassi-Abdallah, Bent Chark, Timagharine, Marhouma, Bchir, Idigh, Boudib, Ksiksou et Hassi-Erratma, a fait savoir le responsable local de l’ANIE.

En outre, L’opération de vote a débuté lundi à 8h00 dans les bureaux de vote itinérants déployés à travers la daïra d’El-Borma (420 km au Sud-est d’Ouargla) pour l'élection présidentielle du 12 décembre 2019, a constaté l’APS. Il s’agit de quatre (4) bureaux de vote itinérants prévus pour les localités de Rourdh El-Baguel, Berkayez, Hassi-Berkine et El-Guelta, pour le vote des quelque 6.000 électeurs et électrices inscrits sur leurslistes, et où le vote a été avancé réglementairement de 72 heures, a indiqué le coordinateur de la délégation de wilaya d’Ouargla de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Ali Chemsa. Dotés de l’équipement électoral nécessaire pour permettre aux électeurs, dont les populations nomades et les personnels militaires, en tenue civile, de s’acquitter de leur droit civique dans de bonnes conditions, ces bureaux itinérants sont accompagnés de représentants des candidats en lice pour ces élections.

La wilaya d’Ouargla compte un corps électoral de 369.741 électeurs inscrits au niveau de 220 centres électoraux coiffant 941 bureaux de vote, y compris les quatre bureaux itinérants précités, encadrés par plus de 7.000 éléments, a-t-il fait savoir.(APS)

Les bureaux de vote itinérants déployés à travers les zones éparses de la wilaya de Tindouf dans le cadre de l’élection présidentielle du 12 décembre ont commencé à recevoir lundi

matin leurs premiers électeurs.

Au nombre de dix, ces bureaux où le vote a été avancé réglementairement de 72 heures, ont accueilli leurs premiers électeurs dans de "bonnes conditions", et selon une affluence disparate induite par la dissémination des populations dans ces régions éparses et vastes de l’extrême sud-ouest du pays, a indiqué le coordinateur de wilaya de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mahmoud Cherrad.Approchés par l’APS après avoir accompli leur devoir électoral au niveau du bureau itinérant de Hassi-Nagua, le plus proche (70 km) de Tindouf, des électeurs ont affiché leur satisfaction d’avoir participé à ce rendez-vous électoral d’une importance "décisive", estiment-ils, dans l’histoire de l’Algérie indépendante.La participation à cette élection est "une contribution au règlement de la crise que traverse l’Algérie" aux yeux du jeune Amara Addou qui appelle, pour cela, les jeunes à "une forte participation afin de mettre en échec les parties vouant une haine au pays".

Hadja Fatma Aichatou, qui a parcouru une distance de 4 km pour venir voter s’est dite, elle aussi, satisfaite d’inscrire son nom sur la liste électoral de ce bureau, soulignant que l’élection est "un signe véritable de citoyenneté", alors que pour Mohamed Mouloud (fonctionnaire du secteurde l’Education) cette élection présidentielle est "une opportunité pour les algériens d’opérer le changement vers le mieux".Nullement découragés par le froid matinal aux premières heures du vote,les premiers électeurs de la région de Hassi-Nagua ont trouvé de bonnes conditions d’accueil dans le bureau de vote itinérant, en présence desreprésentants des candidats.Les dix bureaux itinérants de la wilaya de Tindouf concernent six (6) bureaux dans la commune d’Oum-Laâssel (Bouagba, Oued El-Khreb, Houaouiche, Hassi-Mounir, Hassi-Beida et les environs d’Oum-Laâssel), et quatre (4) autres dans celle de Tindouf (Ghar-Djebilet, Tafakoumt, Hassi-Nagua et Chenachène).L’ANIE fait état d’un fichier électoral de la wilaya de Tindouf de 96.183électeurs et électrices, répartis sur 26 centres de vote, 22 dans la commune de Tindouf (80.223 inscrits) et 04 dans celle d’Oum-Laâssel (15.960).Les bureaux de vote sont au nombre de 198, dont 10 itinérants, à travers la wilaya, répartis entre les communes de Tindouf (171) et Oum-Laâssel

 (APS)

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions