samedi 18 janvier 2020 14:33:46

Le jury a dévoilé, jeudi, les lauréats de la 5e édition du Grand prix Assia Djebar, lors d’une cérémonie solennelle de remise de prix organisée au palais de la culture Moufdi Zakaria, en présence de M. Hassen Rabehi porte-parole du gouvernement, ministre de la communication et ministre de la Culture par intérim.

Dans son allocution, le ministre de la Communication, a souligné que le Prix Assia Djebar, qui porte le nom d’une écrivaine et académicienne "attachée à sa patrie et son identité", contribuait à travers sa plume à la promotion de la littérature algérienne et du peuple algérien à l'aire du colonialisme. Il a, en outre, rappelé que "Assia Dejbar demeure l'une des grandes écrivaines algériennes qui a marqué de son empreinte la littérature de 700 000 DA  pour chacune des trois langues. Sur les 95 œuvres en lice dans les trois langues dont les deux langues nationales, trois ont été primées. Ainsi, le prix du meilleur roman en langue arabe a été décerné à Kheiri Belkhir  pour son œuvre « Noubouate rayka » (نبوءات رايكا) de la maison d'édition khayal. En langue amazigh, le prix est revenu à  Djamel Laceb pour son roman « Nna Tni » des éditions Imtidad, alors que la meilleure œuvre en langue française, le prix a été remis à l’auteur de « une Valse »,  Lynda Chouiten, apparu aux éditions Casbah.

Sihem Oubraham

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions