lundi 06 avril 2020 11:12:02

Le ministre de l’intérieur et des collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune a qualifié Mardi ,  le projet de loi relatif au découpage administratif « de stratégique te structurant ». « C’est un projet historique qui permettra aux régions du sud d’avoir toutes les chances de développement leur permettant de contribuer avec efficience dans la croissance économique du pays », a précisé le ministre lors de la présentation, du projet de loi modifiant et complétant la loi 84-09 du 4 février 1984 relative à l'organisation territoriale du pays devant les membres de la commission chargée des affaires juridiques, administrative, de droit de l’homme, de l’aménagement du territoire et du découpage territorial du conseil de la nation.«Le découpage vise à renforcer la décentralisation, à assurer une répartition équilibrée du territoire, à améliorer son attractivité de manière à répondre aux exigences du développement socio-économique au profit des citoyens, notamment dans les régions frontalières, et à rapprocher les services publics de ces régions », a soutenu Dahmoune. Concernant le financement de ce projet, il a annoncé que le fonds de solidarité des collectivités locales sera mobilisé dans cette optique.Le ministre a, par ailleurs, mis en exergue les grandes lignes de ce projet de loi qui stipule la transformation de dix circonscriptions administratives dans le sud algérien en wilaya à part entière. Il s’agit de Timimoun, Bordj Badji Mokhtar, Ouled Djellal, Beni Abbès, In Salah, In Guezzam, Touggourt, Djanet, El-Meghaier et El-Menia. « Nous sommes entièrement convaincus du fait que le développement des wilayas du sud, à l’instar des autres régions du pays, constitue un des défis de l’heure voire un passage obligatoire pour assurer le développement de ses territoires et du pays d’une manière générale », a-t-il précisé. Et d’ajouter : « L’avenir de notre économie   dépend du développement du grand sud et des wilayas intérieures ». Selon Dahmoune, ces circonscriptions sont devenues une référence nationale eu égard à leurs capacités productives qualitatives et quantitatives et contribuent fortement dans l’approvisionnement des marchés nationaux  et dégagent des performances en matière d’activité d’exportation, citant les wilayas d’El Menia, In Salah et Ouled Djellal. Timimoune, Beni Abbès et Djanet « constituent quant à elles des pôles d’excellence d’attraction touristiques régional et pour quoi pas international », a-t-il poursuivi avant d’enchainer que les wilayas du sud jouissent aujourd’hui d’une dynamique économique sans précédant.« Les régions du sud présentent aussi de fort capacité d’envergure nationale et régionale dans le domaine du tourisme et de l’agriculture », a-t-il mentionné ajoutant que ces régions ouvrent de nouvelles perspectives.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions