vendredi 13 dcembre 2019 15:56:51

 

La culture de champignons et particulièrement de la variété pleurote, fraîchement introduite dans la wilaya de Tizi-Ouzou, est une filière subit un manque  de prise en charge sur les plans organisationnel, du financement et de la formation Madani Ghiles de la commune de Fréha, est le premier à tenter l’expérience et s’est toujours intéressé à la production du champignon particulièrement le pleurote.

«  La première difficulté que j’ai rencontrée pour me lancer dans la production, est l’acquisition du mycélium. La culture de champignon étant une filière naissante et pas encore réglementée en Algérie, il est difficile de trouver   des producteurs », a-t-il dit.

 Quant à sa production de pleurotes, elle est directement vendue à des restaurants, en attendant que la filière se développe davantage.

 Les principales difficultés évoquées par les champignonnistes, sont celles liées à une filière naissante, à savoir l’absence de cette culture dans la nomenclature des filières agricoles, la réticence des dispositifs d’aide à la création d’emplois et le manque d’information sur cette culture en hors sol, de certains acteurs du secteur qui devraient les accompagner.

Rédaction Web

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions