vendredi 13 dcembre 2019 15:55:11

 

 La présidente de cette rencontre, Pr Nacéra Rezkallah, a estimé qu’il est nécessaire de créer un tel projet, indiquant que le contrôle se fait jusqu’à présent de manière parcellaire dans les différentes régions du pays, déclarant que l’utilisation intensive et anarchique des pesticides n’échappe pas à ce problème. Des mesures pour la gestion de ces stocks devraient être adoptées pour éviter la contamination du sol et des nappes phréatiques par des produits chimiques dangereux pour la santé et l’environnement, a noté Pr Rezkallah. Pour sa part, l’expert Mohamed Brahi a insisté sur l’importance de contrôler l’utilisation des pesticides, qui peuvent être à l’origine de beaucoup de maladies comme des cancers et des troubles neurologiques.

Rédaction Web

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions