vendredi 13 dcembre 2019 15:49:05

Les habitants de la commune frontalière de Khedara (50 km à l’Est de Souk Ahras) ont exprimé mercredi dans des déclarations à l’APS leur forte dénonciation des actes de profanation des 71 tombes du cimetière de chouhada de leur commune. Médecin vétérinaire, Farid Graïria a considéré que cet acte commis dimanche soir a choqué tous les enfants de cette région connue pour sa forte contribution à la révolution de libération nationale et le grand nombre de ses chouhada .Tous les habitants ont dénoncé cette action infâme et irresponsable ayant ciblé un symbole noble de la région et demande aux autorités concernées de présenter le mis en cause devant la justice pour qu’il soit sanctionné pour son atteinte aux symboles de la révolution, a-t-il dit. Les secrétaires de wilaya de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), de l’Organisation nationale des enfants de chouhada (ONEC) et de l’Organisation nationale des enfants de moudjahidine ont signé conjointement un communiqué dans lequel ils dénoncent cet acte qui traduit, ont-ils écrit, "une haine profonde et une tendance criminelle systématique contre l’Algérie, ses chouhada et les principes du 1er novembre 1954" surtout "en cette conjoncture critique que traverse le pays et qui exige sagesse et attachement à l’unité nationale".

Rédaction Web

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions