jeudi 05 dcembre 2019 17:05:58

Après la démission de Morales, Cuba dénonce un "coup d'Etat" en Bolivie

Le président cubain Miguel Diaz-Canel a dénoncé dimanche le « coup d'Etat violent et lâche de la droite contre la démocratie en Bolivie », après la démission du président Evo Morales, dont la réélection à un quatrième mandat était vivement contestée depuis trois semaines. Le chef de l'Etat a exprimé sa "condamnation énergique du coup d'Etat", dans un tweet, estimant que « le monde doit se mobiliser pour la vie et la liberté d'Evo ». Cuba, allié traditionnel du dirigeant socialiste, exprime sa « solidarité avec le frère président Evo Morales, protagoniste et symbole de la revendication des peuples indigènes de nos Amériques », a également tweeté le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez. Le président bolivien Evo Morales a démissionné dimanche après avoir perdu le soutien de l'armée et de la police, au bout de trois semaines de vives protestations contre sa réélection lors du premier tour de la présidentielle du 20 octobre.

Rédaction Web

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions