mardi 23 juillet 2019 02:50:26

Quinze personnes, dont une majorité de civils, ont péri durant des frappes israéliennes dimanche en Syrie, ont rapporté hier des medias locaux. Les combattants ont été tués lors de raids, tard dimanche, près de Damas et dans la province de Homs (centre). Les frappes ont touché plusieurs positions présumées iraniennes près de Damas et visé un centre de recherche et un aéroport militaire à l'ouest de la ville de Homs où des combattants du Hezbollah et des Iraniens étaient soit disant déployés. L'agence de presse officielle syrienne Sana avait rapporté dans la nuit que quatre civils avaient été tués et 21 blessés par un bombardement israélien près de Damas. L'agence a précisé qu'un enfant de trois ans figurait parmi les civils tués et évoqué des frappes israéliennes près de Damas et à Homs. «Nos défenses aériennes ont fait face à des missiles ennemis tirés par des avions israéliens», a indiqué l'agence, citant une source militaire. Depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie, Israël a mené plusieurs frappes dans le territoire syrien. Par ailleurs, la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis a annoncé hier avoir frappé des dirigeants d'Al-Qaïda dans le nord-ouest de la Syrie, au lendemain de l'annonce de la mort de huit terroristes. «Cette opération a ciblé des agents d'Al-Qaïda en Syrie responsables d'avoir planifié des attaques menaçant des citoyens américains, nos partenaires et des civils», a déclaré le Commandement central américain dans un communiqué. «Avec nos alliés et partenaires, nous continuerons à viser Daech et Al-Qaïda pour empêcher les deux groupes d'utiliser la Syrie comme un refuge», a dit le communiqué.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions