dimanche 18 aot 2019 08:34:06


Le tribunal de Tipasa a prononcé, hier, lors d’une audience présidée par la juge Radia Benghezal, le report à la semaine prochaine de l’affaire de Boudjouher Malik, membre du Conseil de la nation accusé de corruption, en compagnie de deux autres prévenus. Il s’agit de la première audience de jugement du sénateur qui se trouve depuis août dernier en détention provisoire, en compagnie avec deux autres prévenus, après leur arrestation "en flagrant délit de corruption" ainsi que pour "abus de pouvoir et de fonction".
Le report a été prononcé à la demande du représentant du parquet, l’adjoint du procureur de la République, Mohamed Khiar, qui a fait valoir l’absence de témoins dans cette affaire impliquant six individus, les trois prévenus arrêtés, la victime, et trois témoins.  La chambre correctionnelle du tribunal de Tipasa a rejeté la demande de libération émise par la défense de l’accusé principal (Boudjouher),   représentée par maître Mokrane Aït Larbi, tout en reportant le jugement de l’affaire au 21 avril, a-t-on constaté, sur place. Le sénateur Boudjouher qui était représentant du RND avant d’être radié du parti suite à cette affaire, a été arrêté par les services de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Tipasa, en flagrant délit de réception de deux millions de dinars de la part d’un investisseur privé en vue d’une "intervention pour débloquer son dossier".

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions