vendredi 22 mars 2019 20:15:53

Une cellule de crise pour la gestion de l’opération de recherche de 18 candidats à l’émigration clandestine, portés disparus jeudi dernier en mer, a été installée mardi à l’unité principale de la protection civile d’Oran, a indiqué le directeur de wilaya de ce corps constitué. Le colonel Mahmoudi Ahmed a indiqué à la presse qu’en application des instructions du wali, une cellule de crise a été installée à Oran en vue de la gestion des opérations de recherche des disparus en mer. Cette cellule est composée des services de la protection civile, ceux de la sûreté de wilaya et de la Direction des transports. D’importants moyens ont été mobilisés pour ces opérations auxquelles participent également les services des gardes-côtes. Il s’agit de 20 zodiacs semi-solides, de 10 zodiacs et de 40 plongeurs, a indiqué le même responsable. Les opérations de recherche ont débuté, avec la collaboration des gardes côtes, a assuré le directeur de la protection civile. Pour rappel, les personnes disparues se trouvaient à bord d’une embarcation qui transportait 29 candidats à l’émigration clandestine ayant pris leur départ à partir des côtes oranaises. L’embarcation avait pris feu et seules 9 personnes ont été sauvées dont trois mineurs par un bateau commercial battant pavillon libérien, près de Ténes, dans la wilaya de Chlef.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions