mercredi 17 octobre 2018 16:08:48

SA Mohammadia 0 - NA Hussein Dey 4

PUBLIE LE : 05-11-2010 | 20:35

Stade de l’Unité africaine, temps maussade, pelouse très bon état, affluence nombreuse, service d’ordre et SAMU présents, arbitrage de Sahraoui assisté de Miloud et Naïr.
Avertissements:
Buts: Moundji (4’), Gana (8’), Souane (25’) Hafid (41’).
Les équipes:
SAM: Ouadah (Saci) Bahri Zoubiri, Bouchaïr Barbari (Bouhada), Menni, Belgherbi, Adda, Allaoui, Benali (Ybdri), Larouci.
Entraineur: Yousfi et Bouchirba.
Nahd: Natech, Mellouli, Zemmouri, Douar Khellili, Khiter, Sedkaoui, Gana, Moundji (Allag) , Siouane (Benayad), Hafid (Belarbi).
Entraîneur : Yousfi et Bouchiba


Le Sari de Mohammadia, face à ses inconditionnels  n’a été que l’ombre de l’équipe qui avait l’habitude de bien carburer après cinq journées de ce championnat puisque la ville des oranges a eu en face d’elle une coriace équipe du NAHD qui n’a pas fait dans la dentelle en ouvrant le score dès la 4’ par l’entremise de Moundji à la suite d’un contre mené par le remuant Gana, égal à la même et ce même joueur récidiva en aggravant le  score (8’), suite à une erreur monumentale du keeper de Perrigaux mal inspiré.
 Sur le ground l’on ne voyait qu’une seule équipe faisant cavalier seul, ce qui a permis aux poulains de Kardji de saler la note en marquant le 3e but par Souane (25’) suite à une faute de marquage de la défense locale et l’appétit dit-on,  vient en mangeant, Hafid (42’) alourdit l’estocade et inscrit le 4e but.
En seconde mi-temps, le jeu s’équilibra et le NAHD en conquérant, fait preuve de vivacité et de clairvoyance mêlés à l’efficacité loin de toute forme de pression eu égard au résultat acquis en première période, mais le jeu décousu prend le dessus et le rythme du jeu, sur le plan technique, tombe dans la monotonie et le pousse-ballon refait surface tant la hargne et la détermination des locaux, pour revenir au match, étaient aux abonnés absents même si, de temps à autre, les actions timides de Larouci et Benali, ne parvinrent pas outre mesure, à inquiéter la défense intraitable des Algérois, revigorés par le score au tableau de marque, allient l’art et la manière et faillirent à maintes reprises d’ajouter, d’autres buts mais prêchant dans la facilité et la précipitation, les coéquipiers de Gana se contentérent de préserver leurs efforts face à une équipe adverse timorée et jouant sans âme.
La chambrée de supporters de Mohammadia, au fil des minutés, ne donne plus de la voix et préfère quitter le stade, les carottes étant cuites.
Un, jeu à sens unique se développe jusqu’au sifflet final du référée, à la grande déception des supporters du SARI qui croyaient en les chances de leur équipe.
 A. GHOMCHI
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions