Irak : 73 morts à Baghdad et poursuite des tractations pour la formation d’un gouvernement


PUBLIE LE : 03-11-2010 | 20:10

Le bilan des derniers attentats à Baghdad s'est élevé  à 73 morts et 250 blessés, au moment où les forces politiques irakiennes poursuivent  les tractations sur la formation d'un gouvernement d'union nationale.          
Au total, onze attaques à la voiture piégée ont secoué mardi soir et au "même moment" la capitale irakienne, dont les deux plus importants avaient  eu lieu contre des restaurants à Kazamiya (nord) et à Husseiniya (est). "Au moins 73 personnes ont été tuées et 250 ont été blessées dans 11 attentats à la voiture piégée. Toutes les explosions ont eu lieu au même moment",  a déclaré un responsable du ministère de l'Intérieur, dans un nouveau bilan, après l'annonce préalable de 57 morts et de 248 blessés. Le bilan pourrait s'alourdir en raison de la poursuite des recherche  d'éventuelles victimes, a indiqué la même source, précisant que le couvre-feu  a été décrété peu après ces attaques, en début de soirée, dans l'est de la capitale. Cette nouvelle vague de violence intervient deux jours après l'attaque  contre une église à Baghdad, qui avait fait 58 morts et 75 blessées, selon le  bilan officiel.           
Cette attaque a été revendiquée par le groupe lié à la branche irakienne  du réseau terroriste d'Al-Qaïda, appelé "l'Etat islamique d'Irak (ISI)". Ces violences, qui ont coûté la vie à des innocents et visent la provocation  des "tensions et des conflits", ont été qualifiées d'horribles par la Ligue  arabe et de la communauté internationale. Ces violences interviennent également alors que les tractations  politiques en vue de la formation d'un gouvernement d'union nationale en Irak  se poursuivent.          Les leaders politiques irakiens ont accueilli favorablement la proposition  de l'Arabie saoudite de tenir des pourparlers à Ryadh pour tenter de se mettre  d'accord sur la formation du gouvernement, qui tarde à voir le jour plusuers  mois après les élections législatives.          
Dans une déclaration à des médias américains, le ministre irakien  de l'intérieur, Djawad El Boulani, a affirmé que toutes les forces irakiennes  sont favorables à l'initiative saoudienne.         
Le président du Front national pour l'entente nationale s'est félicité  de cette proposition, et a assuré que cette initiative mérite le soutien de  toutes les forces irakiennes, estimant qu'elle est porteuse d'espoir pour mettre  fin à la violence qui dure depuis plusieurs années. Le Parlement irakien s'apprête aussi à tenir lundi prochain une session  pour élire le président ainsi que les deux adjoints de l'Assemblée conformément  aux instructions de la Cour suprême qui avait ordonné fin octobre à l'Assemblée  populaire de tenir des réunions régulières et d'accomplir son travail normal,  en élisant son président et se deux adjoints, puis procéder, étape par étape,  aux autres nominations.          
L'élection du président du Parlement est une étape indispensable avant  la désignation du chef de l'Etat et du Premier ministre.               
Lors des élections législatives du 7 mars, l'ancien Premier ministre,  Iyad Allawi, avait obtenu 91 dans un Parlement qui compte 325 députés contre  89 pour son rival, le Premier ministre sortant, Nouri el-Maliki.
Agences
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com