dimanche 22 octobre 2017 14:48:40

Le renforcement des relations parlementaires entre l'Algérie et la Roumanie, à travers les groupes d'amitié parlementaires, en tant qu'espace de rapprochement et de coopération bilatérale, a été, jeudi, au centre d'un entretien entre le président de la commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté à l'Assemblée populaire nationale, Abdelhamid Si Afif, et l'ambassadeur de Roumanie à Alger, Marcel Alexandru, indique un communiqué de l'Assemblée. M. Si Afif a présenté un aperçu sur «la nouvelle composante de l'APN qui en est à sa huitième législature», évoquant les réformes politiques importantes initiées par l'Algérie sous la conduite judicieuse du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. De son côté, l'ambassadeur de Roumanie a mis en relief «le développement politique enregistré en Algérie», saluant «la clairvoyance du Président de la République qui a voué sa vie pour le développement de son pays». Dans ce cadre, les deux parties ont insisté sur «l'importance du renforcement des relations parlementaires entre les deux pays, à la faveur des groupes d'amitié parlementaire, étant un espace de rapprochement et de coopération bilatérale entre les deux pays, et convenu de la nécessité d'échanger les délégations et les expertises et d'assurer une coordination entre les parlementaires des deux pays au sein des organisations parlementaires continentales et régionales». À cette occasion, M. Si Afif a évoqué «le plan d'action du gouvernement adopté par le Parlement», soulignant que «l'enjeu actuel de l'Algérie est de mettre sur pied une économie nationale diversifiée et productive, et que l'aboutissement de l'objectif de l'Algérie est tributaire de l'aide de ses partenaires, notamment ceux avec qui elle entretient une ancienne relation de fraternité et d'amitié à l'instar de la Roumanie».

Concertation algéro-brésilienne

Par ailleurs, Abdelhamid Si Afif s'est entretenu avec l'ambassadeur du Brésil à Alger, Edouardo Botelho Barbosa, sur l'importance de la consolidation des relations parlementaires entre les deux pays. Les deux parties ont convenu de la nécessité d'échanger les visites et les expériences, et de «renforcer la coordination et la concertation», lors des rencontres parlementaires, et «ont mis l'accent sur la nécessité de renforcer les relations parlementaires entre les deux pays, à travers les groupes d'amitié parlementaire, d'échanger les visites et les expériences, et de renforcer la coordination et la concertation lors des rencontres parlementaires», a précisé le communiqué. Le président de la commission a présenté un aperçu sur la composition de l'APN et les réformes politiques engagées par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, notamment la réconciliation nationale qui a consacré les fondements de la stabilité, la Constitution consensuelle qui a «consolidé» le concept de la démocratie participative et consacré davantage de libertés et de droits. (APS)

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions