mercredi 23 aot 2017 01:29:26

Homs : 80 terroristes de Daech éliminés

PUBLIE LE : 11-08-2017 | 22:01

Les troupes de l'armée syrienne ont repoussé une attaque massive du groupe terroriste autoproclamé «Etat islamique» (Daech/EI) à l'est de Homs, relate l'agence de presse syrienne Sana jeudi, indiquant que près de 80 terroristes ont été éliminés. Selon l'agence, «près de 80 terroristes ont été éliminés dans les affrontements qui se sont produits dans la région de Hmeim, les autres ayant fui après avoir abandonné armes et blessés».  L'armée syrienne poursuit son offensive sur la ville d'Al-Soukhna, principal bastion de Daech dans la province de Homs, selon la même source. Jusqu'ici, les militaires sont parvenus à encercler les terroristes dans la ville et à nettoyer une partie de sa banlieue. Al-Soukhna, qui se trouve sur la route reliant Palmyre à Deir Ezzor, est le dernier rempart de Daech sur la voie vers la ville de Deir Ezzor assiégée depuis 2014. Les forces gouvernementales et les miliciens y tiennent plusieurs quartiers et un aérodrome militaire dans sa banlieue. L'armée syrienne a également repris le contrôle de zones situées dans la province de Soueïda (sud) après des combats avec des éléments de Daesh.  L’armée a repris le contrôle de plus de 1300km² et de tous les postes de police se trouvant sur la frontière syro-jordanienne dans la banlieue est de Soueidaa, après y avoir détruit tous les rassemblements des terroristes de Daech, a précisé l'agence. Au volet diplomatique, le ministre kazakh des AE, Kairat Abdrakhmanov, a affirmé jeudi que son pays poursuivait les préparatifs pour la tenue de la prochaine réunion d’"Astana" prévue à la fin du mois en cours.
M. Abdrakhmanov a indiqué que la prochaine réunion se tiendra la fin du mois en cours conformément aux accords conclus dans le cadre du processus d’Astana. De son côté, l’envoyé spécial du président russe pour le Moyen-Orient et les pays africains, le vice-ministre des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, a émis l’espoir de tenir la réunion d’Astana 6, comme il est prévu, avant la fin du mois en cours. Il a ajouté que cette question «ne dépend pas uniquement des pays garants mais aussi de la volonté des parties syriennes, à savoir le gouvernement de la République arabe syrienne et l’opposition armée qui a adhéré à l’accord sur la cessation des hostilités».
R. I.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions