mardi 24 octobre 2017 01:19:27


La Chine a protesté à la suite d'un incident en mer de Chine méridionale lorsqu'un navire de guerre américain s'est approché jeudi d'une île artificielle construite par Pékin dans cette mer qu'il revendique en quasi-totalité. «La Chine fait part de son vif mécontentement», a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, dans un communiqué diffusé tôt hier. Le destroyer USS John S. McCain s'est approché à six milles marins du récif Mischief — récif Meiji en chinois — qui fait partie de l'archipel disputé des Spratleys, a indiqué jeudi un responsable américain, précisant qu'une frégate chinoise avait envoyé au navire des mises en garde par radio au moins à dix reprises. «Ils ont appelé pour dire ‘’s'il-vous-plait, faites demi-tour, vous êtes dans nos eaux», a-t-il raconté. «Nous leur avons répondu que nous étions un (navire) des Etats-Unis et que nous menions des opérations de routine dans les eaux internationales». Selon lui, les interactions ont toutes été «sûres et professionnelles» au cours des six heures qu'a duré cette mission. Cette «opération de liberté de navigation» est la troisième menée par les Etats-Unis depuis l'entrée en fonctions du président républicain Donald Trump le 20 janvier. Mais pour Pékin, qui revendique la quasi-totalité de la Mer de Chine méridionale, territoire également convoité par plusieurs pays asiatiques comme les Philippines, Brunei, la Malaisie et le Vietnam, la présence du navire américain est une incursion dans ses eaux territoriales. Le porte-parole de Pékin a affirmé que les bâtiments chinois avaient «expulsé» le navire américain après un avertissement.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions