vendredi 18 aot 2017 08:00:58

Les dirigeants de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) ont appelé lundi les factions rivales au Soudan du Sud à respecter pleinement leurs engagements pour mettre en œuvre les accords adoptés.
Les dirigeants de ce bloc d'Afrique de l'Est, réunis à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie, pour discuter de la situation du Soudan du Sud, ont appelé les deux factions rivales à respecter les termes et conditions de l'accord de paix signé en 2015 à Addis-Ababa. Le Premier ministre éthiopien, Minister Hailemariam Desalegn, également président en exercice de l'Assemblée de l'IGAD, a affirmé lundi dans son discours d'ouverture du 31e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement que les solutions militaires ne résoudraient pas le conflit au Soudan du Sud. L'accord de paix pour le Soudan du Sud, signé à Addis-Abeba en 2015, a échoué en raison de la reprise du conflit à Juba, la capitale du pays, en juillet 2016. Depuis, le conflit s'est propagé à d'autres régions, y compris des zones qui étaient considérées pacifiques lors des premières périodes de violence de ce conflit éclaté en mi-décembre 2013.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions