mardi 19 septembre 2017 14:15:34
L’affluence des électeurs de la région Ouest du 
pays au niveau des bureaux de vote, ce jeudi, est diversement appréciée 
d’une wilaya à une autre, plusieurs heures après l’ouverture du scrutin, 
ont relevé les correspondants de l’APS.
A Oran, principale métropole de la région, une affluence timide a été 
enregistrée dans les centres de vote ouverts à cet effet. Les observateurs 
estiment que cette tendance est coutumière aux électeurs oranais qui 
préfèrent généralement accomplir leur devoir dans l’après-midi, 
contrairement aux localités rurales où les électeurs préfèrent se rendre 
aux urnes aux premières heures de la journée.
A Sidi Bel-Abbes, il a été observé une affluence moyenne du corps 
électoral au niveau des centres de vote du chef-lieu de wilaya notamment, 
dès les premières heures du scrutin.
A Tissemsilt, région de l’intérieur du pays, les bureaux de vote ont 
connu, dès le lancement du scrutin, une grande affluence des citoyens pour 
accomplir leur devoir électoral notamment au niveau du chef lieu, a 
constaté l’APS, sur place
Dans la wilaya voisine, Tiaret, une même affluence a été observée dans de 
nombreux bureaux de vote par les électeurs qui aspirent, en accomplissant 
ce devoir constitutionnel, "contribuer au changement dans la wilaya et 
approfondir la paix et la stabilité que connait le pays".
A Mostaganem, une affluence importante a été observée notamment en zones 
rurales tandis que qu’en milieu urbain, la participation au vote a été 
timide. Une délégation d’observateurs de l’Union africaine était présente 
sur place.
Quant à Ain Témouchent, les citoyens, notamment les personnes âgées, ont 
voté, en grand nombre, alors qu’à Tlemcen, les centres de vote notamment au 
niveau du chef-lieu de wilaya, ont commencé à accueillir, dès les premières 
heures de la matinée, les électeurs, surtout les jeunes et les personnes 
âgées pour exprimer leurs voix compte tenu de l’importance de ce scrutin et 
leur rôle en tant que citoyens afin de "contribuer au parcours politique du 
pays".
Dans la wilaya de Nâama, où le scrutin a débuté, il y a 72 heures, chez 
les populations nomades et des zones éparses, l’opération de vote se 
poursuit normalement dans les autres agglomérations urbaines. Des 
observateurs de l’Union Africaine ont visité des bureaux de vote comme 
c'estait le cas à Aïn Sefra.
APS
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions