dimanche 30 avril 2017 04:19:19

Les éléments de la brigade de la gendarmerie nationale de Sétif ont procédé ces jours derniers à l’arrestation de 4 personnes dont une mineure, âgées de 15 à 55 ans originaires de la wilaya de Ain Temouchent inculpés du motif d’association de malfaiteurs, faisant dans la détention et la commercialisation de médicaments utilisés pour l’avortement.
Exploitant une information faisant état d’une association de malfaiteurs agissant dans la commercialisation de tels produits, les services de la Gendarmerie nationale relevant du groupement territorial de la wilaya de Sétif Mettent en place un dispositif adapté et parviennent à mettre la main sur deux personnes dissimulés à Sétif et en leur possession ce produit procédant par la même à la saisie de 120 comprimés de type Cytotec 200, importé par la voie de la contrebande. L’intensification des investigations fera ressortir qu’un membre de cette association était en contact avec une de ses proches originaire de la wilaya de Ain Temouchent qui lui a remis ce médicament à l’effet de l’exposer à la vente dans les wilaya de l’Est du pays (Annaba, Constantine, Sétif, Guelma) stipule, par ailleurs, le communiqué de la cellule de communication du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Sétif qui ajoute que l’importation de ce médicament par les instances spécialisées au vu de l’impact négatif qu’il induit et est importé par le canal de la contre bande ( France et Tunisie). La mise en œuvre des procédures réglementaires établie, les services de la gendarmerie de Sétif se rendent dans la wilaya de Ain Témouchent où ils procèdent à l’arrestation de la nommée B.M après la fouille de son domicile et la découverte de 480 comprimés de même médicament. La suite de l’enquête fera ressortir que la nommée M.D âgée de 15 ans faisait dans la contrebande de ce produit à partir de la France sur demande de l’une des composantes de cette association et sa vente à des privés, notamment des jeunes filles pour le prix de 10.000 DA le comprimé. Une opération qui s’est traduite par la saisie de 600 comprimés du genre avec un montant de la saisie établi à 600 millions de centimes. Après leur présentation  devant le procureur de la république du tribunal de Sétif les inculpés ont été placés sous mandat de dépôt à l’exception de l’un d’eux qui est en fuite précise, en outre, le communiqué.
F. Zoghbi
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions