mercredi 19 dcembre 2018 17:44:57

La dépouille mortelle de la moudjahida Djamila Bouazza,  décédée vendredi à l’aube à l’âge de 78 ans, a été inhumée après la prière d’El-Asr au cimetière d’El-Alia (Alger). Ont assisté aux obsèques, des moudjahidine, des personnalités nationales et une foule nombreuse de citoyens. La défunte a été la première condamnée à mort, en 1957, avec sa compagne de lutte Djamila Bouhired, par le tribunal militaire français. Dans une oraison funèbre, le directeur du patrimoine historique et culturel au ministère des Moudjahidine, Dehane Khaled, a évoqué les qualités et sacrifices de la défunte pour l’indépendance de l’Algérie, affirmant que le parcours militant de Djamila Bouazza demeurera une «source d’inspiration pour les générations montantes».   Pour sa part, Yacef Saâdi a rendu hommage à le défunte qui a milité pour son pays sans attendre «une contrepartie», a-t-il dit. Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de condoléances à la famille de la défunte dans lequel il a affirmé que l’Algérie a perdu «un des symboles de la lutte et de la résistance», ajoutant que la défunte était «un exemple de modestie et de dignité».

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions