mardi 19 novembre 2019 12:33:12

 Il était 12h06 minutes exactement lorsque qu’une secousse tellurique de magnitude de 4,7 sur l'échelle de Richter a été ressentie, hier, par les habitants des wilayas de Blida et d’Alger. Le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), a souligné dans un communiqué, que l'épicentre de la secousse a été localisé à quatre kilomètres au nord de la localité de Chebli, dans la wilaya de Blida.
A peine six minutes plus tard, un autre séisme, de magnitude 3,7 sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistrée à 12h12 dans la même zone, en l’occurrence, la Mitidja. Selon les précisions du CRAAG, l'épicentre de la secousse a été localisé à quatre kilomètres au nord-ouest de la localité de Hammam Melouane.
Moins d’une heure après, une troisième secousse de magnitude beaucoup plus basse (2,9 sur l'échelle ouverte de Richter) a été ressentie, à 13h09 minutes. Selon, toujours, le CRAAG, l’épicentre a été localisé à deux kilomètres au nord-est de la localité de Hammam Melouane, dans la wilaya de Blida.
Force est de constater que ce mois de décembre, tout comme le mois écoulé, aura été riche en matière d’activité sismique. Pas plus tard que le 16 décembre dernier, un tremblement de terre d'une magnitude de 3,5 a été enregistré, au sud-est de Hammam Melouane, toujours, dans la wilaya de Blida. Dans cette même wilaya, une autre secousse tellurique de 3,6 sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistrée, le 28 novembre, à 23h10, a souligné le CRAAG. Selon cette source, l'épicentre de la secousse a été localisé à trois km au nord-ouest de Hammam Melouane.
Il convient de signaler que plusieurs autres régions du pays ont été touchées par ces tremblements de terre à répétition mais néanmoins de faible et de moyenne intensité. Ainsi, le 24 novembre dernier, un séisme de 3,4 degrés sur l'échelle de Richter, a été ressenti du côté de M'sila et son épicentre a été localisé à dix kilomètres au sud-ouest d'El Hamel.
La veille, soit, le 23 novembre 2014, une secousse tellurique de magnitude 2,6 degrés sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistrée à 15h26 dans la wilaya de Mostaganem, cette fois-ci. L'épicentre de la secousse a été localisé à trois kilomètres au nord de Mostaganem (en mer), avait précisé le CRAAG, dans un communiqué.
Le mois de novembre dernier a été également marqué par un tremblement de terre d'une magnitude de 3,9 sur l'échelle de Richter qui s’était produit le 15 du mois à 20h43 (heure locale) à Médéa. L'épicentre de la secousse a été localisé à 10 km au sud-est de Tablat. Dans cette même wilaya, un séisme d'une magnitude 4,3 s'était produit le même jour, bien avant l’aube, à 2h13, plus précisément.
Cependant la secousse la plus violente de ces derniers mois a été enregistrée, le premier août à Alger. Elle avait provoqué la mort de 6 personnes et de nombreux blessés.
Tous ces séismes, faut-il le rappeler, entrent dans l'activité normale de la sismicité de l'Algérie, qui se trouve au centre de deux plaques majeures. Notre pays enregistre une centaine de séismes par mois, cependant, la plupart ne sont pas ressentis par les populations.
Soraya Guemmouri

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions