Centrafrique : Les ex-rebelles Séléka cantonnés à Sibut fuient la ville


PUBLIE LE : 02-02-2014 | 13:20

Les ex-rebelles Séléka ont fui dans la nuit de samedi à dimanche la ville de Sibut, à 180 km de la capitale centrafricaine Bangui, qu’ils contrôlaient depuis plusieurs jours, a déclaré un responsable militaire africain. «Ils ont malheureusement pris la poudre d’escampette dans la nuit, ils sont partis vers Kaga Bandoro», à 160 km au nord de Sibut, a affirmé un officier de la force de l’Union africaine (Misca), cité par des médias. Les ex-rebelles Séléka ont fui Sibut alors qu’ils avaient accepté pacifiquement samedi d’y être cantonnés par la force africaine. «Ce sont les conditions de cantonnement qui, visiblement ne leur convenaient pas», a précisé l’officier. Selon le colonel Abdelkader Djelani, un officier des Séléka qui ont quitté Sibut, les ex-rebelles ne se sentaient pas en sécurité. «On veut des solutions, et un cantonnement vraiment sécurisé. Dans Bangui, les Séléka cantonnés au camp RDOT (situé à la sortie nord de la ville) sont attaqués par les anti-balaka (anti-machette)». Parallèlement, la Misca poursuivait dimanche son opération de sécurisation de Sibut.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com