mercredi 08 avril 2020 16:04:39

Le président du Conseil national économique et social  (CNES), Mohamed Seghir Babès, a plaidé hier à Madrid pour une «requalification» du mandat de l’Association internationale des Conseils économiques et sociaux  et institutions similaires (AICESIS) pour lui permettre d’établir une feuille  de route contenant «une réponse globale» de la société civile à la crise financière mondiale.          M. Babès s’exprimait lors de la conférence internationale sur la crise mondiale financière, économique et de l’emploi, co-organisée par l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’AICESIS. M. Babès, qui conduit la délégation algérienne à cette conférence, s’est  prononcé en faveur d’une «requalification» du mandat de l’AICESIS visant à lui permettre d’établir une feuille de route pour une «réponse globale» de la société  civile, organisée à travers le monde, face à la crise mondiale financière, économique et de l’emploi. M. Babès relance, ainsi, l’idée, déjà émise depuis trois ans, de la tenue à Alger d’un symposium de haut niveau ayant pour vocation d’examiner, les conditions et les modalités de transformation de l’AICESIS en «véritable organisation internationale». M. Babès, qui intervenait lors d’une session consacrée à l’examen des efforts des Conseils économiques et sociaux pour surmonter la crise mondiale par le dialogue social, a adressé un historique relatif à la gouvernance du  dialogue social en Algérie. Ce faisant, il n’a pas manqué de faire valoir les vertus d’un dialogue social permanent «susceptible d’être sublimé en dialogue civil avancé comme ce fut le cas en 2011, suite à la saisine signifiée au CNES par le Président de la République quant à l’évaluation du développement local au regard des attentes citoyennes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions