vendredi 24 octobre 2014 14:30:31

La médiation du travail de la femme parlementaire et le renforcement de ses relations avec les médias, thème d'un atelier de formation ouvert jeudi à Alger. Cette session de formation de quatre jours, qui a été organisée conjointement par l'Association Femmes en Communication (FEC) et une Association internationale (Institut National Démocratique), regroupe plus de 50 participants (journalistes et femmes parlementaires).
Elle se veut un espace de discussion et d'échange d'expérience entre les femmes députées et les journalistes sur la question de la médiation du travail de la femme parlementaire, selon les organisateurs. "Renforcer les compétences politiques féminines en relation avec les médias, promouvoir la participation de la femme politique et sa contribution à la gouvernance locale et approfondir le dialogue entre les femmes actives dans la sphère politique locale et les différents acteurs du monde des médias", figurent parmi les objectifs de cette formation. Le programme de cette formation porte notamment sur la définition et les objectifs du reportage politique ainsi que sur la déontologie et les lois relatifs à ce sujet.
Un reportage vidéo sur l'image des femmes politiques dans plusieurs pays du monde a été diffusé à cette occasion.
A l'ouverture de ces travaux, l'ambassadrice du Canada à Alger, Geneviève des Rivières, a indiqué que ce programme de formation "reçoit un appui du Canada" et axé sur "le renforcement des capacités" des femmes élues afin de les aider à promouvoir leur participation à la vie politique. Par ailleurs, elle a fait savoir qu'au Canada, la représentation des femmes prend de l"'ampleur", précisant que "les résultats de l'élection au Parlement fédéral de 2011 ont donné 76 femmes élues au parlement, soit 25% des 308 sièges" que compte le Parlement fédéral.
A une question de l'APS de savoir son appréciation sur les résultats des réformes initiées en Algérie pour une meilleure représentation de la femme au Parlement, l'ambassadrice de Canada a indiqué qu'ils sont " très positifs". Au regard du taux de la représentativité des femmes qui a dépassé actuellement 30% au Parlement algérien. Cette réalisation permettra de "faire avancer des dossiers qui touchent la femme et la famille et de faire progresser la société", a-t-elle dit. L'Assemblée populaire nationale (APN) compte 146 femmes sur un total de 462 députés, soit une représentativité de 31,6%, suite aux résultats des élections législatives en 2012, rappelle-t-on.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions