Haut conseil de la langue arabe : Les TIC au service du développement


PUBLIE LE : 15-04-2013 | 20:40

L’hôtel Mouflon d’or de Ben Aknoun a abrité, dimanche dernier, une importante conférence débat sur les technologies de l’information et de la communication, et la langue arabe, animée par M. Younes Grar, un des meilleurs spécialistes du pays dans le domaine des TIC, et qui travaille actuellement comme consultant chez «Zoyo Tech Consulting». Organisée par le Haut conseil de la langue arabe, à l’occasion de la journée nationale du Savoir, la rencontre a été présidée par M. Azzedine Mihoubi, nouveau président de l’institution, en présence de plusieurs moudjahidine, personnalités nationales et universitaires qui ont été subjugués par la maîtrise pédagogique du conférencier et par le riche contenu de sa communication, dans laquelle il a mis l’accent sur le progrès fantastique accompli par les TIC aujourd’hui et la nécessité impérieuse pour tous de s’y adapter, de s’y impliquer, d’agir concrètement sur la scène nationale et internationale. Dans ce contexte, l’ancien conseiller du ministre de la Poste et des TIC dans l’élaboration du programme e-administration a donné un cours magistral dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication en mettant en exergue les nombreux avantages de leur utilisation en cas de besoin, et ce au travail, dans la rue, en un mot dans la vie de tous les jours, à travers des exemples précis, tirés de notre quotidien. Il a précisé qu’outre l’e-mail, la navigation sur les sites web, les réseaux sociaux se présentent aujourd’hui comme un moyen de communication très  performant avec tout individu, groupe ou organisation, se trouvant dans n’importe quel endroit au monde. M. Younes Grar a ensuite abordé le volet de la création du contenu des sites en citant l’exemple de Wikipédia, qui permet à tout utilisateur d’internet de participer à l’élaboration des pages de cette encyclopédie libre. Poursuivant sa présentation, il a évoqué le rapide développement de l’internet dans le monde pour faire des comparaisons avec ce qui se passe dans ce domaine dans le monde arabe et en Algérie, en rappelant à cet égard que sur les 360 millions de personnes parlant arabe, 5% utilisent l’internet (chiffres de 2011), et d’ajouter qu’en matière de contenu internet, la part en arabe s’élève à 3% seulement. M. Grar  a ensuite ajouté que 75% de cette contribution provient de la Jordanie, et précisé que les internautes arabes ont pris conscience des capacités d’internet dans les années 2000-2011, en faisant preuve néanmoins d’une grande prudence dans son utilisation (Facebook, Twitter, Youtube, notamment). Cependant, les choses sont en train d’évoluer rapidement à travers ces réseaux sociaux, a ajouté le spécialiste des TIC, en indiquant que même si elle est très faible, la contribution arabe à Wikipédia est de l’ordre de 156.000 pages, en attendant la suite. C’est le cas aussi de YouTube où l’on trouve de plus en plus de textes, commentaires et autres participations, qui peuvent aussi être traduites dans toutes les langues du monde. M. Younes Grar devait ensuite rappeler la nécessité pour les internautes arabes d’utiliser intensément les immenses ressources d’internet, comme ses applications par exemple, en publiant librement sur le web leurs réflexions, commentaires, projets, pour communiquer, se faire connaître, et aussi pour montrer le pays, la langue, la culture arabes, notamment, et ce en prenant les mesures de protection nécessaires. Les innombrables applications internet  que nous voyons aujourd’hui dans tous les domaines d’activité, à travers les différents supports  technologiques (micro-ordinateur, téléphone, tablette… ), sont capables d’ouvrir toutes grandes les portes du développement socio-économique et culturel  dans le monde arabe. Il suffit d’y croire, c’est tout.
Mourad A.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com