mardi 24 octobre 2017 01:22:59

“Relever le défi de l’édification économique”

PUBLIE LE : 24-02-2011 | 0:00 | S. Lamari

Le Conseil des ministres tenu, mardi, sous la présidence du Chef de l’Etat a adopté une série de mesures aussi importantes les unes que les autres. Celles relatives à l’encouragement de l’investissement s’inscrivent assurément dans le processus d’accompagnement de la politique de relance économique et de la stratégie industrielle qui s’appuie sur la création et le renforcement d’un réseau de petites et moyennes entreprises, une tendance majeure dans le programme d’investissements publics quinquennal 2010/2014. Ce dernier, le Président de la République l’aura orienté vers la consolidation de la dynamique de développement mise en œuvre depuis une décennie et la renforcement des assises économiques dans la perspective d’une relance qui relèguera aux oubliettes les affres des années de désinvestissement. « Il reste (…) à nos investisseurs à relever le défi de l’édification économique du pays, mais aussi de l’offre d’emplois durables aux citoyens en chômage et notamment à nos jeunes. » Cet appel du Président de la République intervient au moment où l’Etat ne lésine pas sur les moyens pour traduire dans les faits la politique tracée par le Chef de l’Etat avec pour finalité  une mutation qualitative et une amélioration substantielle des conditions de vie des citoyens et surtout la prise en charge des attentes des jeunes. C’est dans une  contexte international marqué par la crise et ses retombées en termes de ralentissement de l'activité économique, de restructurations financières et de réajustements technologiques au niveau mondial, que le plan de développement quinquennal, érige en priorité la mise en œuvre d’une politique de promotion de l’investissement. A la politique industrielle est conférée à l’évidence la mission de  rétablir le secteur industriel à la place qui doit être la sienne dans l'économie nationale en termes de création de richesses et d'emplois et permettre aux entreprises industrielles nationales de faire face à la concurrence et de reconquérir leurs parts de marché. Les dispositions déjà en place, et l'ensemble de dispositions supplémentaires consolidera davantage  l’environnement favorable au développement de l’investissement. Le Président de la République instruit toujours le gouvernement de prendre les devants dans le sillage de la construction de l’économie nationale. L’Algérie affiche non seulement une ambition légitime d’accéder à la prospérité, mais aussi entend se donner les moyens de booster la croissance sans recourir systématiquement à l’argent du pétrole pour continuer à financer le développement. C’est un grand défi que le pays s’engage à relever en poursuivant la formidable dynamique imprimée à l’action de développement sous l’impulsion du Président de la République. L’ensemble des mesures adopté en Conseil des ministres s’inscrit dans le droit fil de la volonté affichée par le Chef de l’Etat de conduire le pays vers la prospérité.
        
 

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions