dimanche 27 septembre 2020 17:44:45

Les urgences de la rentrée

PUBLIE LE : 11-08-2020 | 0:00 | EL MOUDJAHID

A la veille de la rencontre portant sur le plan de relance nationale, prévue le 16 août, et à quelques encablures de la rentrée de toutes les attentes, les urgences se précisent. Dans toute sa complexité, l’équation est tributaire de l’évolution de la pandémie, certes en décrue, comme l’atteste le passage au vert du tableau clinique. Néanmoins, elle est soumise à une campagne de déstabilisation sacrifiant au néo-hirak, en perdition, la multiplication des actes de sabotage ciblant les besoins essentiels des citoyens.
Les perturbations constatées dans l’alimentation en eau potable et en électricité, la brutale indisponibilité des liquidités dans des centres postaux et l’été caniculaire du patrimoine forestier en cendres constituent des crimes abominables commis par les ennemis de l’Algérie du changement, qui avance à pas sûrs. Les révélations faites, sur la base des enquêtes menées par les services de sécurité, prouvent l’implication d'individus, financièrement motivés, dans les agressions subies par le corps médical. Dans son intervention au Conseil des ministres, consacrée au plan de relance dans certains secteurs et à la rentrée universitaire, le président de la République a appelé à accélérer les enquêtes dont les résultats seront portés à la connaissance des citoyens. La rentrée, marquée du sceau du déconfinement, participe à la normalisation de la vie économique, sociale et culturelle.
La levée des restrictions sur la circulation routière en provenance et en direction de 29 wilayas, l’ouverture des plages et des mosquées constituent une avancée dans la voie de la relance. On s’attelle aussi à préparer la rentrée universitaire et à clore l’année 2019-2020 perturbée par la pandémie. Conçue comme la locomotive du changement, l’Université, autonome et ouverte sur le monde, est le réservoir de l’élite scientifique et de la nouvelle génération d’entrepreneurs confrontée au défi du développement de l’économie de la connaissance ouverte aux nationaux et à la diaspora porteurs de projets de start-up. La généralisation du doctorat et du master pour tous, la consolidation du pôle d’excellence technologique
de Sidi Abdallah et le développement des grandes écoles sont les atouts de la nouvelle économie productive et concurrentielle en rupture avec la logique rentière. En moteur de la relance, le secteur de l’industrie est nécessairement voué à un toilettage pour procéder à la mise en place d’un cahier des charges,
dès la fin de la semaine prochaine, sur les véhicules neufs pour les nationaux et, plus tard, pour tous les investisseurs étrangers. C’est le cas également
pour les sous-traitants assurés d’une gestion transparente et soumis au contrôle drastique.
La nouvelle approche rationnelle se caractérise par la volonté de moralisation de l’activité commerciale, qui nécessite un assainissement du fichier des registres du commerce, débarrassé des pratiques frauduleuses et parasitaires, la localisation des commerçants étrangers, la lutte sans merci contre la contrebande en carburant et gaz butane dans les zones frontalières et une adaptation à la mise en œuvre de la zone africaine de libre-échange.
 EL MOUDJAHID 

 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions