mercredi 05 aot 2020 22:42:17

Vigilance et résilience

PUBLIE LE : 02-08-2020 | 0:00 | EL MOUDJAHID

L’Aïd chez soi a encore une fois été célébré par la communauté musulmane interpellée par les urgences de la lutte contre la flambée épidémiologique durement ressentie dans le monde entier. Les mosquées restent toujours fermées pour les fidèles qui ont assisté, pour la première fois, à un pèlerinage marqué du sceau du confinement. Des mesures draconiennes ont été imposées aux 10.000 hadjis (contre 2,5 millions en temps normal) résidant en Arabie saoudite placés en quarantaine dès l’entrée à La Mecque, soumis aux tests de dépistage et tenus de respecter scrupuleusement les gestes barrières. Aucun relâchement, aucune forme de désinvolture ne sont autorisés pour éviter que la fête religieuse ne se transforme en drame humain. La pandémie a frappé dans les clusters de l’inconscience et des comportements irresponsables qui mettent en danger la vie d’autrui. Le taux de contamination de familles entières, victimes de regroupements et de rassemblements, est un indicateur précis des graves dérapages qui suscitent une inquiétude grandissante. L’heure n’est certainement pas aux ambiances festives dans ce combat pour la vie. «Nous aurions souhaité que la conjoncture soit différente afin de célébrer la Sunna du prophète Ibrahim El Khalil (Paix et Salut sur lui) dans la communion et la convivialité», a souligné le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dans son message de vœu adressé au peuple algérien. La fête aurait été complète avec l’ouverture de la grande mosquée d’Alger prête, n’eût été la pandémie, à accueillir les fidèles. Dans cette épreuve, il ne fait aucun doute que l’Algérie sortira encore plus forte. Elle en a et les capacités et les potentialités concrètement révélées par la formidable mobilisation de l’armée en blouse blanche, l’engagement patriotique de l’Armée nationale populaire (ANP) et des services de sécurité, l’esprit de créativité des universitaires et des scientifiques, le dynamisme d’une jeunesse ouvert sur le monde des nouvelles technologies et la mobilisation de tous les instants de la société civile. La nouvelle Algérie, reconnaissante des efforts de ses enfants et portée par le génie de ses enfants en dignes héritiers des valeurs de Novembre, ne peut que mieux se porter. «Notre société est forte et solidaire, notamment durant les épreuves difficiles comme cela a été le cas, encore une fois, à travers l’élan de solidarité et l’émulation des bonnes volontés en vue d’alléger les souffrances des malades et des personnes impactées par la pandémie», a indiqué le président de la République, appelant à un regain de vigilance et de résilience. C’est assurément le plus sûr chemin pour sortir rapidement de la crise qui n’a que trop duré.

EL MOUDJAHID 

 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions