vendredi 07 aot 2020 18:24:31

Dynamique prometteuse

PUBLIE LE : 14-01-2020 | 23:00 | EL MOUDJAHID

L’opinion publique et les observateurs de la scène politique nationale prennent bonne note de la  volonté du Président Tebboune de multiplier les  consultations inclusives avec l’ensemble des personnalités nationales, des présidents de parti et des représentants de la société civile, autour de la situation globale qui prévaut dans le  pays et la profonde révision de la Constitution. Cette dernière est appelée à  faire l’objet d’une large entente nationale. L’initiation d’un tel dialogue, dans le cadre de l’amendement de la Constitution, devra consacrer la pratique démocratique, dont les lois relatives au régime électoral, aux formations politiques, aux associations et aux médias. Le chef de l’État accélère la cadence, nouant des contacts avec des forces politiques et sociales, et des personnalités indépendantes de divers horizons. Cela découle de sa détermination à rapprocher les idées et les visions. La démarche d’Abdelmadjid Tebboune est une réponse concrète aux aspirations et revendications légitimes du peuple.  La dynamique de dialogue, enclenchée avec tous les partenaires concernés, est destinée à jeter les bases d’un  État démocratique, rassembleur, garant des libertés et des droits des citoyens. Cela a été affirmé par le candidat Abdelmadjid Tebboune, lors de sa campagne électorale, et réaffirmé  durant sa prestation de serment en tant que président de la République. Les acteurs consultés jusqu’à présent sont réputés pour leur longue expérience.
La  démarche du chef de l’État est soucieuse de créer un climat politique et social propice au resserrement de la cohésion entre les Algériens, en cette étape décisive.  
L’option du dialogue et de la concertation dans tous les domaines a été réaffirmée par le ministre de la Communication, porte-parole du
gouvernement, Ammar Belhimer, qui a annoncé une réforme profonde du secteur, dans le cadre des engagements du président de la République, axée sur l’indépendance et la liberté de la presse dans le respect de la vie privée, de l’éthique et de la déontologie, ainsi que le  rejet de l’injure et de la diffamation.
C’est de bon augure pour l’avènement d’un pacte politique consensuel pour l’émergence de la nouvelle République.
EL MOUDJAHID

 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions